Suivez-nous :

La question de la semaine : vaut-il mieux faire construire en lotissement ou sur un terrain isolé ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Conseils
  • Commentaire 0
Lorsque vous envisagez de faire construire une maison, la première étape est de choisir le terrain. Alors terrain en lotissement ou terrain isolé ? Le choix est cornélien, mais chacune de ces options présente des avantages et des inconvénients.
Accueil / Actualités / La question de la semaine : vaut-il mieux faire construire en lotissement ou sur un terrain isolé ?

Terrain en diffus ou lotissement : les différences techniques

Faire construire sur un terrain en lotissement consiste à acheter un lot sur un terrain divisé et pensé pour accueillir plusieurs logements. Autrement dit, en optant pour un terrain en lotissement, vous choisissez la sécurité, car le terrain en lotissement fait obligatoirement l’objet d‘un bornage et d’un permis d’aménager. Ainsi, le lotisseur vous garantit que le terrain est viable et que votre projet de construction peut être réalisé. Toutefois, en achetant une parcelle en lotissement, vous acceptez également le voisinage.

En revanche, le choix d’un terrain isolé, aussi appelé « terrain en diffus », pour votre projet de construction, vous exempte de ces contraintes. Vous pouvez tout à fait acheter un terrain borné ou non, viabilisé ou non. Il vous incombera ensuite de réaliser les démarches administratives nécessaires à la réalisation de votre projet de construction. Il faut toutefois savoir que ce type de terrain est rarement prêt à bâtir. Il est donc important d’acheter en toute connaissance de cause. Pour cela, demandez un certificat d’urbanisme à la mairie afin de vous assurer que le terrain est constructible.

Terrain en lotissement ou terrain isolé : une juridiction propre

Terrain en lotissement ou terrain isolé -une juridiction propre

En tant que propriétaire d’un terrain en lotissement, vous êtes soumis à des réglementations plus strictes sur le plan juridique. En effet, le propriétaire d’un terrain en diffus est simplement tenu de respecter les règles locales d’urbanisme. Dans le cadre d’un projet de construction en lotissement, l’acheteur se doit de suivre, en plus des règles locales d’urbanisme, le règlement intérieur du lotissement ainsi qu’un règlement de propriété visant les propriétaires des lots. Autrement dit, faire construire en lotissement peut s’avérer plus contraignant qu’un projet de construction sur un terrain isolé.

À noter, toutefois, le coût d’une maison en lotissement est en général plus faible qu’une maison construite sur un terrain isolé, à surfaces égales. Car, dans le cadre d’un lotissement, les coûts sont optimisés par le lotisseur et le choix des matériaux est souvent plus limité. Bien que le lotissement semble être une option plus contraignante, il peut présenter une véritable solution pour les petits budgets.

Que choisir ?

Terrain en lotissement

Tout dépend de votre projet de construction et de vos envies. Choisir de faire construire sur un terrain isolé requiert une implication plus importante du futur propriétaire à chacune des étapes. Le choix du lotissement permet aussi aux novices d’être accompagnés. En effet, acquérir un terrain déjà viabilisé assure à son propriétaire des éléments essentiels comme les raccordements à l’eau, au gaz, à l’électricité, les connexions internet et téléphone ainsi que les systèmes d’assainissement. Les habitants d’un lotissement bénéficient également d’aménagements collectifs tels que des espaces verts ou des aires de jeux pour enfants. Ces avantages se répercutent bien évidemment sur les frais communs existant au titre de copropriété horizontale auquel est soumis le lotissement. Autre point, parfois perçu comme un inconvénient, le cahier des charges à respecter. Bien souvent, le lotisseur impose un constructeur et certaines caractéristiques de la maison. En général, le propriétaire est libre de choisir les revêtements intérieurs et les éléments dissociables de la maison (clôture, meubles, etc.).

Terrain isolé

Dans le cadre d’un projet de construction sur un terrain isolé, vous êtes, en revanche, libre de choisir absolument tout, dans le respect du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Qui dit tout choisir, dit aussi tout contrôler. Vous êtes donc tenu de vérifier certains documents avant de vous lancer : le PLU, le cadastre, le certificat d’urbanisme, réaliser une étude des sols, le bornage et la viabilisation du terrain. Une fois, ces premières étapes passées, il ne vous reste plus qu’à présenter une demande de permis de construire. Et, seulement à ce moment-là, vous pouvez commencer à profiter de votre liberté et donner libre cours à votre projet de construction.

A lire également

Pas de commentaire