Suivez-nous :

Assurance incendie : quelles sont les garanties habitation en cas de feux de forêt ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Les incendies ayant ravagé des milliers d'hectares de forêt et mis en péril les habitations de plus de 36 000 foyers en France, relance la question de l'assurance incendie non-obligatoire pour les propriétaires occupants. Fortement conseillée et de surcroît depuis les événements récents, nous revenons sur les garanties de l'assurance incendie et le plan de prévention obligatoire dans certaines zones du territoire fortement exposées.
Accueil / Actualités / Assurance incendie : quelles sont les garanties habitation en cas de feux de forêt ?

L’assurance incendie est-elle obligatoire ?

Contrairement aux locataires, l’assurance incendie n’est pas obligatoire pour les propriétaires occupants. Elle est toutefois vivement conseillée, et compte tenu des événements dramatiques qui se sont déroulés ces dernières semaines partout en France, les réfractaires devraient revoir leur position. Et pour cause, en Gironde, c’est plus de 20 800 hectares partis en fumée depuis le 12 juillet dernier, poussant 36 750 personnes à abandonner leur logement compte tenu des risques encourus. Mais la Gironde n’est pas le seul secteur touché par cette tragédie incendiaire, exposant également des coins de l’hexagone habituellement moins à risques comme la Bretagne. Bien qu’étant proposé de base par les assureurs, son caractère facultatif risque de poser problème pour les propriétaires non assurés par la garantie incendie, victimes d’importants dommages durant les incendies récemment déplorés. Sans oublier le désastre subit dans les parcelles de forêts incendiées, dont les 3/4 sont des propriétés privées. Une inquiétude soulevée à juste titre par Stéphanie Duraffourd (chargée de relations presse du comparateur), dont les Échos relèvent les propos nous indiquant que seulement 10 % des forêts privées seraient assurées contre le risque d’incendie et par conséquent seront les seules à bénéficier d’une indemnité en cas de sinistre.

Bon à savoir

Les incendies ne sont pas reconnus comme catastrophe naturelle. Par conséquent, un sinistré non-assuré ne pourra en aucun cas recevoir d’indemnité pour couvrir les dégâts causés par un incendie sur ses biens personnels.

Que couvrent les garanties incendie ?

L’assurance incendie, comprise dans l’assurance multirisques habitation, couvre les dommages causés sur les biens matériels de l’assuré. L’estimation du remboursement pour un incendie est déterminée par la déclaration des biens personnels, effectuée lors de la souscription du contrat. Cette étape est primordiale, et sera guidée par l’assureur afin d’aider son propriétaire à définir les montants à déclarer en cas de sinistre. La superficie du logement, est généralement considérée comme un repère pour estimer la somme à déclarer à l’assurance. En cas d’incendie, l’assureur calculera le montant de l’indemnité en fonction de la valeur des biens déclarée par son propriétaire, dans le respect des délais de déclaration de ce dernier, fixés à 5 jours. Comme toute autre déclaration de dommage après un sinistre, l’assureur sera soumis à une franchise et devra obligatoirement recevoir la visite d’un inspecteur pour évaluer l’ampleur des dommages.

bon à savoir

La déclaration des biens à assurer, peut être mise à jour lorsque de nouveaux équipements ou biens personnels rejoignent le logement. Cette mise au point est importante, afin d’optimiser les garanties habitation en fonction de l’évolution de son patrimoine mobilier.

Comment protéger sa maison ?

Etant donné le facteur risque très élevé dans certaines zones du territoire, les assurances habitations ont mis au point un plan de prévention contre les incendies. Cette clause, inscrite dans le contrat de l’assureur, n’est pas à prendre à la légère, et peut déclencher l’annulation d’une partie ou de la totalité de l’indemnité en cas de non-respect. Strictement encadrées par le code forestier, les règles de prévention des incendies de forêt pour les particuliers, comprennent l’obligation d’entretien et de débroussaillage des habitations comme suit : 

  • Pour les habitations situées à moins de 200 mètres d’un bois de forêt.
  • Le débroussaillage doit avoir lieu sur 50 mètres autour de l’habitation.
  • Les voies d’accès au terrain comme les routes, chemins privatifs ou sentiers, doivent être entretenues sur 10 mètres.

Ainsi, certains propriétaires devront effectuer le débroussaillage sur 100 mètres, contre les 50 mètres exigés en tant normal. Pour connaître les règles communales instaurées dans leur secteur, les propriétaires sont invités à se rapprocher de leurs mairies. À ce jour, on dénombre 200 communes ayant mis en place un plan de prévention contre les risques incendies et plus de 500 000 logements exposés à un haut risque.

Pour avoir plus de conseils sur les sinistres

Pas de commentaire