Immobilier : les agents 2.0 ne sont près d’arriver

Alors que les réseaux sociaux ont investi tous les pans de la société, de la vie quotidienne aux entreprises, les agents immobiliers continent de douter de ces outils.

Les agents immobiliers et le numérique

Le numérique a fait une entrée fracassante dans le petit monde feutré et sclérosé de l’immobilier. Visite en 3D depuis n’importe quel écran, multiplication des annonces sur des sites non spécialistes, réactivité et partage sur Twitter et Facebook, etc… Pour autant, les agents immobiliers sont toujours aussi réticents à s’y jeter, et certainement pas à corps perdu. Un doigt, peut-être, et encore. Juste une phalange.

Et si 58% des agents pensent que l’immobilier est adapté aux réseaux sociaux, 31% n’y voient aucun intérêt et 40% ne perçoivent pas les améliorations potentielles. Un comble, quand l’internet 2.0 est justement censé rapprocher les personnes et faciliter la communication, les échanges. Les agents ont-ils peur de la proximité ?

Un secteur à l’ancienne ?

Une autre explications peut être historique. Depuis toujours, l’immobilier a fonctionné en vase clôt : il fallait se rendre dans une agences, discuter avec les agents, organiser les visites, etc… D’une certaine manière, les agents immobiliers avaient le contrôle des opérations. Avec l’émergence des réseaux sociaux, la gestion est en train de changer de camp.

D’autant que le marché immobilier est en pleine résurrection. Et que les investisseurs ont désormais plus de choix et de possibilités. Et que la vente et la location entre particuliers tend à effacer les agences immobilières. Face à la pertes de leurs prérogatives, les agents semblent enkystés dans de vieilles pratiques. C’est logique, personne n’aime perdre ses prérogatives. Mais le monde est ainsi fait, et les agents immobiliers auraient tout intérêt à faire évoluer leurs pratiques.

Crédit photo : Ditty About Summer / Shutterstock.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements