Brexit : La City tente de rassurer les investisseurs

Alors que l’immobilier de bureaux inquiète au plus haut point, Londres réagit et tente de retenir banques et investisseurs.

Brexit : la city rassure les investisseurs

La surprise du référendum passée, la réalité a repris ses droits. Et de quelle façon. Effrayés par la perspective de perdre en rendement, des investisseurs ont souhaité retirer leurs capitaux placés dans des société de gestion d’immobilier commercial. La réaction fut tout aussi prompte, ces mêmes sociétés ont clos leurs transactions pour un temps indéfini, ne possédant pas les ressources nécessaires, en cash, pour rembourser les investisseurs.

L’autre risque est que ce début de panique se propage à l’ensemble des acteurs financiers de la City, banques et fonds d’investissement compris. La finance est un secteur clé pour le pays, Londres représentant 10% du PIB national. Il est donc prépondérant de rassurer les banquiers. Ainsi, le ministre des Finances Georges Osborne a annoncé sa volonté de baisser l’impôt sur les sociétés sous la barre – symbolique – de 15%.

Osborne sur tous les fronts

Le chancelier de l’Échiquier était également à New York en ce début de semaine, afin de rassurer tous les partenaires du Royaume-Uni. Après les Américains, Georges Osborne va se rendre en Chine et à Singapour. Des visites décisive sur l’avenir du pays.

Car le ministre des Finances semblent de pas avoir pris la mesure du Brexit. “Il n’y aura pas de changements immédiats dans notre relation avec l’Union européenne” a-t-il rappelé. Dans l’immédiat probablement, mais à moyen terme, les choses vont considérablement se compliquer pour le Royaume-Uni. L’accès au marché Européen sera réduit, tout comme les marges de manœuvres du gouvernement britannique.

Crédit photo : Nito / Shutterstock.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements