Une maison au calme : le logement idéal des Français

Loin du bruit, loin du luxe…71% des Français plébiscitent la maison individuelle lorsqu’ils imaginent leur logement idéal. Et surtout une maison située au calme, selon l’enquête publiée début février par Century 21. Pour la première fois, le calme est même le premier critère cité par les sondés, devant le prix d’achat (27,7% contre 19,9%). Simplicité, sécurité et tranquillité semblent être les trois qualités fondamentales de la maison idéale.

Maison individuelle la nuit

Pour l’architecte Le Corbusier, le logement était « le temple de la famille », un lieu de repli, paisible, où il est doux de retrouver ses proches. Symbole de la vie intime, cocon protecteur, le logement est avant tout le lieu qui permet de se retrouver en famille pour 50% des personnes interrogées. Les Français sont de plus en plus nombreux à préférer la maison individuelle (71% en 2016 contre 58% en 2011). Le calme arrive en première position des préoccupations, avant même le prix d’achat.

Logement idéal des Français : le portrait robot

Si on devait définir le portrait robot du logement idéal des Français, ce serait :

  • une maison individuelle
  • au calme
  • lumineuse
  • avec un garage et un étage
  • située à 10 minutes des transports
  • chauffée au gaz
  • équipée de systèmes de sécurité

Dépenser pour la performance énergétique : oui !…mais sans crédit

Concernant le chauffage, les Français misent sur la prudence pour éviter de voir leur facture flamber. S’ils habitent en immeuble, 76% d’entre eux préfèrent de loin un chauffage individuel et cette proportion augmente régulièrement depuis 10 ans.

Et l’amélioration de la performance énergétique de leur logement est d’ailleurs le poste de dépense qu’ils privilégieraient, s’ils disposaient de 10 000 euros à investir dans leur logement. Interrogés sur ce sujet, 36,3% choisiraient de dépenser afin de réduire leur consommation énergétique. En deuxième position vient le changement de décoration (28,2%) puis le remplacement de l’électroménager (17,7%). Quant aux 17,7% des autres sondés, ils ne se prononcent pas sur cette question.

Si les dépenses des particuliers seraient dédiées en priorité à la performance énergétique, ces derniers sont une écrasante majorité à refuser de recourir à la banque. Malgré la faiblesse des taux d’intérêt, 75,4% des sondés rejettent l’idée de souscrire un nouveau crédit, soit 20% de plus qu’il y a 5 ans, où cette proportion s’élevait à 56%. L’Etat accorde un crédit d’impôt aux propriétaires décidant d’engager des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur logement.

La cuisine et le salon : les pièces préférées

Dans le détail, le salon et la cuisine sont les deux pièces le plus affectionnées par les Français, les endroits où ils ont envie de passer le plus de leur temps. En 10 ans, l’intérêt pour ces deux pièces s’est encore accentué. Ainsi, le salon a remporté 52% des suffrages contre 48% en 2011 et 46% en 2007. La cuisine est également perçue comme essentielle dans la maison pour 17,2% des Français, contre 15,6% en 2011 et 13% en 2007.

Conséquence sans doute du climat d’insécurité actuel : les Français sont 5 fois plus nombreux qu’en 2011 à veiller à la sécurité de leur habitation au moyen d’alarme, de porte blindée, de vidéophone… Lorsque le foyer compte des enfants, la chambre individuelle devient un critère de choix prépondérant pour 26% des Français et la proximité d’une école un facteur déterminant.

La liste des éléments que les Français aimeraient pouvoir intégrer à leur logement :

  • 62,1% : un garage ou parking
  • 59,2% : une terrasse ou un balcon
  • 35% : une cheminée
  • 34,8% : un sous-sol ou une cave
  • 34,6% : une véranda
  • 32,5% : une piscine
  • 21,2% : une alarme
  • 21,2% : une porte blindée
  • 16,8% : un vidéophone

*Enquête réalisée en octobre 2016 auprès de 3614 personnes via le site du réseau d’agences Century 21

Partagez l'article :

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements