L’immobilier reste (encore) l’investissement préféré des Français

La pierre séduit toujours autant les Français. 70 % d’entre eux choisiraient l’immobilier pour investir s’ils en avaient les moyens. Un véritable raz-de-marée qui engloutit largement l’assurance-vie, l’épargne sécurisé et le placement en bourse. Décryptage.

immobilier-investissement-prefere-français

C’est le cas depuis plusieurs années : les Français accorde une véritable confiance dans l’immobilier. Pour eux, c’est le placement idéal. 70 % le privilégieraient s’ils se retrouvaient en possession de liquidités. L’investissement numéro 1, loin devant l’assurance-vie (15 %) et l’épargne sécurisée (8 %). Les marchés financiers échouent pour leur part au pied du podium (7 %). Bref, il y a l’immobilier et le reste.

Pourquoi l’immobilier plait-il autant ? 40 % des futurs retraités répondent que c’est un placement sûr. Il permet d’assurer sereinement une future retraite. Mais aussi un bien à pouvoir transmettre à ses descendants. Il jouit par ailleurs d’une réputation et est considéré « utile » pour l’économie du pays. Il permet en effet de renouveler le parc du logement voire d’assurer une réponse à une demande locative de plus en plus importante.

Un placement considérée comme une fierté et une réussite sociale pour les jeunes

investissement-français-immobilier

Investir dans la pierre ne déçoit que très peu. Plus de 90 % des propriétaires d’un bien locatif demeurent satisfaits d’avoir effectué un tel placement. 80 % des CSP + (Catégories Socio-Professionnelles favorisées) estiment même que l’investissement immobilier devrait être davantage connu de la population. Attractif, le placement immobilier est pour beaucoup d’investisseurs fiable. Il représente un excellent équilibre entre risque et rentabilité. Chez les jeunes de 18 à 34 ans, deux mots reviennent pour qualifier le placement immobilier : fierté et réussite sociale.

La conjecture financière permet aussi au monde de l’immobilier de bien se porter. En 2017, il a flirté avec la barre du million de biens vendus. Les taux bancaires bas n’y sont pas étrangers. Cela entraîne des investissements vers des biens plus coûteux de la part des Français. En 2017, le coût médian d’un investissement locatif atteignait les 168 000 €. Soit 17 000 € de plus qu’en 2010. Une hausse supérieure à 11 %.

Dans le neuf, la loi Pinel offre jusqu’à 63 000 € de réduction d’impôt

Toutefois, les motivations ne sont pas les mêmes et dépendent de la nature du bien (neuf ou ancien). Dans l’immobilier neuf, les Français investissent pour des raisons fiscales (65 % d’entre eux). La loi Pinel se distingue en offrant une réduction d’impôt qui peut atteindre jusqu’à 63 000 €. Cette réduction est dépendante de la durée d’engagement (et donc de location) de la part de l’investisseur. Elle s’élève à 12 % du montant du logement pour une durée de 6 ans ; de 18 % pour une période de 9 ans et de 21 % pour un engagement de 12 ans.

92 %
Les Français qui effectuent un placement dans l’immobilier optent en grande majorité pour un appartement (92 %) plutôt qu’une maison (8 %).

Les partisans du neuf demeurent aussi dans une position où il envisage de revendre leur bien. C’est bien plus que pour l’achat dans l’ancien (seulement 23 % des Français). Clairement, on note une différence bien nette des motivations entre neuf et ancien. Dans l’ancien, la principale raison demeure la constitution d’un patrimoine (61 %) et la fiscalité n’arrive qu’en septième place (13 %).

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements