Immobilier : renégociez son crédit (pour la deuxième fois)

L’autre bonne nouvelle accompagnant la baisse des taux d’intérêts des prêts immobilier est la possibilité de négocier son emprunt, même pour la deuxième fois.

Jamais deux sans trois ? Encore faut-il le faire une première fois. Tous les propriétaires ayant déjà négocié leur prêt à la baisse suite à la chute des taux peuvent le faire une nouvelle fois, à la faveur d’une nouvelle baisse en juin. Une occasion qui risque de ne pas forcément se représenter à l’avenir.

Les conditions pour renégocier son prêt sont encadrées. Par exemple, une négociation ne se justifie que si les taux ont baissé de 1 point, minimum. Ainsi, pour une personne ayant contracté un prêt il y a moins d’un an ne se trouvera pas dans cette situation, sauf si la banque a clairement surestimé les taux. Mais pour ceux ayant conclu un prêt en 2012, quand les taux étaient supérieurs à 4%, il est tout à fait possible d’être en capacité de le renégocier.

Les critères pour renégocier

D’autres critères sont cependant demandés pour profiter d’une renégociation. Premier point, les intérêts sont toujours remboursés en premier. Au-delà de 10 ans de prêt engagé, il y a peu de chance que le prêt soit renégocié vu que l’emprunteur aura déjà remboursé les intérêts. Il faut également que la partie restante soit encore confortable, de l’ordre de 80 000 à 100 000 euros.

D’autres points, très techniques, peuvent aussi être demandé. Mais dans tout les cas, il est nécessaire de bien tout regarder, notamment l’assurance. Une remise peut être éventuellement accordée sans renégociation. En somme, il ne faut surtout pas hésiter à en discuter avec le banquier. Quitte à faire jouer la concurrence.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements