Suivez-nous :

Guerre en Ukraine : aura-t-elle un impact sur le marché immobilier en France ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Cela fait plusieurs années déjà que le marché de l'immobilier français est au beau fixe. Prix en augmentation sur quasi tout le territoire, demande grandissante de la part des acquéreurs : la pierre n'a jamais autant eu le vent en poupe. Mais dans le contexte inflationniste et incertain entraîné par la guerre opposant la Russie à l'Ukraine, cette belle dynamique peut-elle être stoppée net en 2022 ? Nous faisons le point sur les premières conséquences repérées sur le marché en ce début d'année.
Accueil / Actualités / Guerre en Ukraine : aura-t-elle un impact sur le marché immobilier en France ?

Les Français sont inquiets : le marché de l’immobilier désormais en pause

Malgré deux années marquées par la pandémie de Covid-19, le marché de l’immobilier n’a jamais faibli en France. Si le contexte inédit entraîné par la crise sanitaire a eu de quoi effrayer les Français sur bon nombre de points, ils ne se sont pourtant jamais détournés des investissements dans la pierre, qui avaient toujours de quoi rassurer. Confiants dans la capacité du Gouvernement à aider la population à traverser cette mauvaise passe, notamment d’un point de vue économique, cela n’a donc, en rien, entaché la dynamique du marché. Avec toujours plus de demandes et des prix en augmentation, l’immobilier a continué à demeurer, ces deux dernières années, comme le placement préféré des Français, celui qui sécurise un patrimoine.

Mais depuis le 24 février dernier, où le pays apprenait avec effroi l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la donne semble changer. Si des données officielles ne sont pas encore disponibles, les professionnels du secteur s’accordent tout de même pour dire que le marché semble désormais être quasi à l’arrêt. Attendant de voir ce qu’il advient du conflit russo-ukrainien et de l’impact européen et mondial que celui-ci pourrait avoir dans les prochains mois, un grand nombre de Français ont, visiblement, fait le choix de reporter leurs projets immobiliers.

Peur d’un effondrement de l’économie suite aux sanctions engagées contre la Russie, future hausse du pouvoir d’achat, voire même la crainte d’être appelés sous les drapeaux pour certains jeunes hommes, les raisons sont multiples et les inconnues trop importantes pour beaucoup. Si investir dans la pierre représentait, jusque-là, une véritable sécurité, les images de villes dévastées par les bombardements sur le même continent, inquiète désormais une grande partie de la population qui ne se sent plus à l’abri même chez elle.

Mais dans ce contexte, alors, faut-il vraiment stopper totalement ses projets, ou au contraire les accélérer pour devenir propriétaire dès maintenant ?

Taux de crédit, dispositif Pinel : des arguments pour investir en 2022

Cette question, de nombreux futurs acquéreurs se la pausent désormais, ce qui ressort d’ailleurs dans bon nombre de retours effectués par les professionnels de l’immobilier suite à leurs rendez-vous.

Taux de crédit immobilier, Pinel : arguments pour investir en 2022

Parmi les points à prendre en compte, s’il y en a un à ne pas négliger, c’est bien évidemment l’évolution des taux de crédit immobilier. Qu’en est-il de ce côté ? Et quelles sont les perspectives annoncées par les professionnels ? S’il est évoqué depuis quelques mois déjà que les taux, ayant atteint leurs plus bas niveaux historiques, vont désormais remonter, la guerre en Ukraine va-t-elle accélérer ce phénomène ? Et bien, il semblerait que non, au contraire !

Alors que la Banque Centrale Européenne avait pour objectif, en 2022, de mettre un terme à sa politique, mise en place en période Covid, et de remonter petit à petit ses taux directeurs (influant ainsi sur la remontée des taux pratiqués par les banques), elle a finalement décidé le 10 mars, de stopper la mise en œuvre de ces mesures. Les taux directeurs ne s’apprêtent donc pas à bouger ces prochains mois, et par conséquent, la remontée observée sur les taux de crédit immobilier sera minime. Un argument rassurant pour les futurs acquéreurs. Malgré le contexte économique incertain, en investissant maintenant dans l’immobilier, ils s’assurent d’avoir toujours accès à des offres d’emprunt très avantageuses de la part des banques.

Du côté de l’immobilier neuf quant à lui, certaines échéances sont également à prendre en compte et peuvent faire pencher la balance dans les réflexions menées par les investisseurs. La fin annoncée du dispositif Pinel tel qu’on le connaît par exemple. En effet, dès la fin de l’année, les investisseurs ne pourront plus profiter de l’avantage fiscal du dispositif à taux plein, allant à ce jour jusqu’à 63 000 € d’économie d’impôt, répartie sur 12 ans. Un argument supplémentaire, donc, permettant à certains de se décider à acquérir un bien immobilier dès 2022, malgré le contexte géopolitique encore incertain.

Pour en savoir plus sur la Guerre en Ukraine

Pas de commentaire