Les français et leurs projets d’achat immobilier futurs

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Dans une étude sortie ce jeudi, les intentions des français dans l'immobilier et leurs projets sont révélés. On apprend qu'un français sur quatre à l'intention d'acheter un bien immobilier dans les 5 années à venir.
Accueil / Actualités / Les français et leurs projets d’achat immobilier futurs

Pourquoi les français achètent-ils, et quand ?

Cette étude, réalisée par OpinionWay pour Fortuneo, 10 grandes métropoles françaises ont été analysées : Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Lille, Strasbourg, Nantes, Aix-Marseille, Nice et Rouen.
Intentions d’achat, raisons, motivations et freins, tout est passé au crible.

Tout d’abord, pourquoi les français achètent-ils ? Les deux raisons principales sont liées à des raisons financières : 36 % des personnes interrogées souhaitent constituer un patrimoine pour leur avenir, et 33 % arrêter de payer un loyer. Les autres raisons sont liées au confort de vie, comme avoir un jardin (24 %), une plus grande surface -22 %), plus de calme (16 %), être plus proche des transports et des commerces (11 %), habiter dans un logement récent (9 %) et enfin se rapprocher de son lieu de travail (8 %).
Il faut noter qu’il existe des disparités entre chaque villes, montrant les préférences selon les régions. Par exemple, avoir un jardin, qui est la principale raison liée au confort (24 %), est beaucoup plus important à Aix-Marseille (33 %), Toulouse (31 %) et Rouen (30 %).

Il existe, en plus des objectifs à l’achat, des moments que les français préfèrent pour investir. Ces moments sont similaires dans toutes les villes, prouvant que les déclencheurs d’achat sont les mêmes partout dans notre pays : la moitié achèterait s’ils recevaient un héritage ou une donation. Un peu moins, 47 %, trouvent que le meilleur moment est l’installation avec son/sa conjoint(e). Viennent ensuite l’agrandissement de la famille avec un deuxième ou troisième enfant (36 %), un premier enfant (25 %), l’entrée dans la vie active (22 %), le départ en retraite (17 %) et l’obtention d’un bonus ou d’une prime (15 %).
Ces paramètres se différencient en revanche selon l’âge et la situation des sondés : pour 68 % des jeunes, les enfants sont la raison d’un acte d’achat, par exemple.

Toulouse, Bordeaux et Nice, les villes préférées des français

Dans les 10 métropoles étudiées, c’est Nice, à égalité avec Bordeaux, les villes où le plus d’achats de bien immobiliers ont été faits au cours des 5 dernières années (23 %). En revanche, c’est Toulouse la ville préférée pour investir dans les 5 prochaines années : 32 %.

Le point positif à retenir des métropoles où les français souhaitent investir est le pourcentage. Il y a beaucoup plus d’investissements de prévus, en comparaison de ceux réalisés.

32 %
Des français voudraient investir dans un bien immobilier à Toulouse

Quel bien est préféré lors d’un achat ? Les français peuvent-ils dépenser beaucoup ?

Quand il a été question du bien à acheter, la disparité principale a été le sexe : les femmes préfèrent une maison, 38 % contre 33 % d’hommes, quand ceux-ci préfèrent les appartements, 45 % contre 38 % de femmes.
Il y a également des disparités entre les tranches d’âges. Pour 41 % des personnes âgées de 30 à 49 ans, la maison est le bien immobilier préféré. L’appartement est quant à lui préféré par 46 % des personnes de plus de 50 ans.

Quant au prix, c’est l’un des indicateurs qui a varié le plus selon la ville : dans l’optique d’un achat dans l’année à venir, les français seraient prêts à consacrer plus de deux fois plus de budget pour une maison à Paris, comparé à Rouen (489 000 € à Paris et 212 000 € à Rouen).
Les budgets, classés du plus élevé au moins élevé, sont :

  • Paris – 489 000 € pour une maison, 416 000 € pour un appartement
  • Nice – 372 000 € / 276 000 €
  • Lyon – 338 000 € / 254 000 €
  • Toulouse – 308 000 € / 200 000 €
  • Bordeaux – 304 000 € / 238 000 €
  • Nantes – 296 000 € / 237 000 €
  • Aix – Marseille – 284 000 € / 206 000 €
  • Strasbourg – 281 000 € / 207 000 €
  • Lille – 222 000 € / 177 000 €
  • Rouen – 212 000 € / 168 000 €

Pas de commentaire