Bordeaux, une incroyable flambée des prix de plus de 12%

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières, Les villes où investir
  • Commentaire 0
Ville attractive par excellence, Bordeaux a vu ses prix s’envoler. Une hausse de plus de 12% dans l’ancien qui fait grimper la ville girondine à la deuxième place au prix par m2. Une explication à cela : la nouvelle ligne à grande vitesse qui place Paris à seulement deux heures de Bordeaux.
Accueil / Actualités / Bordeaux, une incroyable flambée des prix de plus de 12%

Bordeaux, une hausse impressionnante de 12,1%

C’est la rançon de la gloire : Bordeaux a vu ses prix clairement exploser. Selon une étude des notaires de France, le prix médian du mètre carré fin septembre s’élevait à quelque 3590 euros. Soit une hausse de 12,1% entre janvier et septembre 2017. Aucune ville française ne fait mieux. Désormais, la capitale de la Gironde figure sur la deuxième marche des villes les plus chères de France. Derrière Paris. Et devant Nice. Elle n’était qu’au pied du podium lors du précédent classement.

2e
Bordeaux est désormais la deuxième ville la plus chère de France, derrière Paris.

Cette flambée des prix n’est pas un cas isolé. L’an passé déjà, Bordeaux pointait en tête en terme d’augmentation des prix (+15%). Cette année, elle fait mieux que Nantes (+6,3%), Lyon (+6%) ou Lille (+5,2%). A titre de comparaison, la moyenne nationale tourne autour des 5%. Mais, une certitude demeure : Bordeaux, ville préférée où les Français aimeraient s’installer en 2016, attire énormément de monde.

La ligne LGV rend Bordeaux très attirant

Bordeaux flambée des prixL’une des principales raisons de cette forte hausse, c’est bien sûr la création de la ligne à grande vitesse (LGV). Il ne faut plus que deux petites heures pour faire désormais le trajet entre la capitale et Bordeaux. Un gain de temps indéniable (3h15 auparavant) qui en a fait réfléchir plus d’un quant à un investissement immobilier à Bordeaux. « Il y a l’effet ligne à grande vitesse et toute une politique de la ville qui a certainement rendu Bordeaux très attractive », a mentionné lors d’une conférence de presse le notaire Thierry Thomas.

En parallèle, le prix des loyers n’a pas subi la même hausse. Il a même baissé de 0,3% en novembre 2017. La crainte d’une bulle immobilière instable, elle, a été levée. Si les investisseurs sont nombreux, ce sont les familles en majorité qui cherchent à acheter. Mais, malgré des taux de crédit immobilier très intéressants, ils doivent se contenter d’une superficie plus modeste. Pour preuve : c’est à Bordeaux que le pouvoir d’achat immobilier a le plus baisé. Quand vous achetiez un 59m² il y a un an à Bordeaux, vous avez aujourd’hui un… 49m².

Le cap du million de transactions immobilières en 2017

Mais que les investisseurs se rassurent : jamais il n’y eu autant de transactions immobilières en France. Le cap du million en 2017 est tout proche. La preuve que la tendance est à l’investissement. Notamment avec la loi Pinel, prorogée pour quatre années supplémentaires par l’Assemblée nationale, soit jusqu’au 31 décembre 2021. Bordeaux reste encore un investissement sûr et de qualité avec son confort de vie, sa situation géographique et son attractivité professionnelle.

Pas de commentaire