Acheter son bien immobilier moins cher en périphérie de Bordeaux, c’est possible !

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières, Les villes où investir
  • Commentaire 0
Lorsque l'on souhaite investir dans l'immobilier, et plus particulièrement dans une grande métropole, on se rend parfois compte du fait qu'un logement dans le centre-ville ne sera malheureusement pas dans nos moyens. Mais pas de panique ! De nombreuses communes limitrophes offrent tous les avantages de la ville, avec un prix au mètre carré beaucoup moins élevé. C'est d'ailleurs le cas de Bordeaux et de 8 villes proches, bien plus abordables.
Accueil / Actualités / Acheter son bien immobilier moins cher en périphérie de Bordeaux, c’est possible !

Eysines, Mérignac et Bruges : les villes à ne pas rater

Dans la partie nord-ouest de la périphérie bordelaise, on retrouve Eysines, commune moyenne de 23 000 habitants. Tenue à l’écart ces dernières années, elle est aujourd’hui mise en lumière grâce à la création de la nouvelle ligne de tramway D qui s’apprête à la relier au centre de Bordeaux. Les investisseurs qui ont décidé d’y acquérir un bien ces derniers mois ne s’y sont pas trompés : Eysines est la petite ville qui monte ! En un an seulement, la commune a en effet vu ses prix au mètre carré augmenter aussi vite que celui de la demande de logements (+10 %). Il faudra ainsi compter en moyenne 316 000 € pour acquérir un bien dans la ville.

Collée à Eysines, Bruges tire également son épingle du jeu. Reliée au centre de Bordeaux par la ligne C du tramway, la commune de plus de 18 000 habitants a vu sa population quasi doubler en 20 ans. Avec un budget moyen de 340 000 € pour acquérir un bien, elle demande donc un effort financier un peu plus élevé que pour sa voisine, mais reste tout de même plus abordable que le centre bordelais.

Enfin, Mérignac, plus au sud, s’ipose comme seconde ville en Aquitaine, avec un nombre d’habitants supérieur à 70 000. Poumon économique, notamment grâce à l’implantation de son pôle aéronautique et à la présence de l’aéroport international sur son territoire, la commune présente une forte attractivité en terme d’immobilier. Elle a connu une augmentation de près de 30 % des demandes de logements l’an passé. De quoi rassurer les investisseurs cherchant à acheter à proximité de Bordeaux. Avec un prix moyen de 345 000 € pour acquérir un bien, il faudra investir un peu plus qu’ailleurs dans le secteur, mais en étant sûr de rentabiliser rapidement son bien.

Talence, Pessac et Bègles : les perles du sud bordelais

Au sud de Bordeaux, on retrouve tout d’abord Talence et Pessac qui présentent un avantage non-négligeable lorsque l’on souhaite investir dans le secteur : la présence sur leur territoire du campus universitaire de Bordeaux. Vrai pôle universitaire reconnu à travers toute l’Europe, il brasse chaque année un nombre considérable d’étudiants et de membres du corps enseignant souhaitant se loger à proximité. Toutes deux reliées au centre-ville bordelais via la ligne B du tramway, elles offrent un cadre de vie idéal. Pour investir à Talence, ce sont environ 314 000 € qu’il faudra investir, contre 360 000 € à Pessac.

Enfin, Bègles connaît également un vrai renouveau ces dernières années, ayant bénéficié d’une vraie restructuration. Moderne et en pleine mutation, la commune collée à Bordeaux et longeant la Garonne, compte environ 30 000 habitants. Elle permettra à des budgets plus modestes d’acquérir un bien au plus près du centre bordelais, avec un budget moyen constaté de 300 000 €.

Plus éloignées de la métropole, Sainte-Eulalie et Libourne sauront vous séduire !

Plus loin, au nord-est, de petites communes se révèlent également être très attractives pour les futurs acquéreurs, comme Sainte-Eulalie, ou encore Libourne. Si l’on n’est pas effrayé par la distance qui peut les séparer du centre de Bordeaux, ces communes présentent de très jolies opportunités d’investissement immobilier.

La commune de Sainte-Eulalie, éloignée de seulement 17 km de Bordeaux compte environ 5 000 habitants. En plus de son cadre de vie plus bucolique, elle offrira donc des opportunités d’achats aux plus petits portefeuilles, avec un prix moyen d’achat de 260 000 €.

Il en sera à peu près de même à Libourne, éloignée cette fois-ci de 35 km de Bordeaux. Ses 25 000 habitants profitent quotidiennement de l’environnement bucolique qui l’entoure, avec notamment les nombreux vignobles à proximité, mais ne sont qu’à quelques dizaines de minutes du centre bordelais grâce aux liaisons régulières avec les trains TER.

Pas de commentaire