La filière bois étend ses racines

La filière bois étend ses racines

Un an après l’installation du Comité stratégique de la filière bois au sein du Conseil national de l’industrie (CNI), l’heure est au bilan et aux perspectives. Bonne nouvelle, le bois va se faire une place de choix dans un environnement immobilier en pleine expansion.

Un juste retour des choses. Après tout, les premières maisons, les premiers toits ont été construits à partir de ce matériau. Le bois signe un retour remarqué dans le marché de l’immobilier, et devrait se maintenir en tête tout au long de l’année 2016. Le Comité stratégique de la filière bois est optimiste, soutenu par les ministres de l’Agriculture, de l’Économie et du Logement.

Une brochette de ministres pour soutenir un matériau quelque peu oublié ces dernières années. Alors que ses avantages sont nombreux, notamment vis-à-vis du béton. Mais les initiatives se multiplient depuis peu : construction d’immeubles entièrement en bois, augmentation des appels à manifestation d’intérêt (AMI)… La star de 2016, c’est lui.

Lancement du second plan Bois

La réunion du 22 février à permis de lancer le second plan Bois, orienté vers la formation et la valorisation du bois dans la construction, à travers le projet Arbre (aménager et rénover avec le bois pour la réhabilitation). Et la filière peut compter sur le soutien des ministres présents, Stéphane Le Foll pour l’Agriculture, Emmanuelle Cosse pour le Logement et Emmanuel Macron pour l’Économie.

Ce dernier souhaite une montée en gamme des formations et des réalisations dans le bois et à, en ce sens, reconduit l’appel d’offre Dynamic Bois, à hauteur de 20 millions d’euros. Il a également rappelé que “le BTP veut des chantiers plus propres et des constructions plus rapides”. Tout ce à quoi le bois contribue.

Crédit photo : Paul Matthew Photography /Shutterstock.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements