Ascenseur, étage : quelle incidence sur le prix de l’appartement?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Accueil / Actualités / Ascenseur, étage : quelle incidence sur le prix de l’appartement?

Cela risque d’en surprendre plus d’un. L’étude* de MeilleursAgents révèle que 40% des sondés estiment que la différence de prix entre l’étage le plus demandé et le moins demandé est inférieure à 10%. Pourtant à Paris comme en province, dans les 10 plus grandes villes de France, elle est largement supérieure.

  • 19% c’est la différence de prix du mètre carré entre le RDC et le dernier étage dans un immeuble avec ascenseur à Paris. Cette différence passe à 25% s’il s’agit d’une chambre de bonne au dernier étage.
  • 15% c’est la différence de prix entre le RDC et le dernier étage dans un immeuble avec ascenseur en région.
  • 1 français sur 2 privilégie le dernier étage dans un immeuble avc ascenseur. En revanche, lorsqu’il n’y a pas d’ascenseur, plus de 4 français sur 10 préfèrent le 2ème étage.
  • Moins de 2% des particuliers recherchent un RDC quand l’immeuble est équipé d’un ascenseur (un peu moins de 7% quand il n’y en a pas).
  • C’est entre le RDC et le 1er étage que la différence de prix entre deux étages consécutifs est la plus importante à Paris : +9% dans un immeuble avec ascenseur, +7% dans un immeuble sans.

Pour un appartement parisien de 50m² situé en rez de chaussée d’un immeuble avec ascenseur un particulier devra débourser en moyenne 380 750 euros. Pour un même appartement, situé dans le même immeuble mais au 6ème et dernier étage, le prix grimpe lui aussi à 452 700 euros soit 19% plus cher.

« Le rez de chaussée est moins demandé car on y subit plus de nuisances mais il permet de s’offrir une pièce en plus pour le même budget par rapport au dernier étage : au dernier, vous aurez une pièce en moins mais la vue et le soleil en plus », résume Sébastien Lafond, président de MeilleursAgents.

Dans un immeuble parisien avec ascenseur, l’appartement le plus cher est au 6ème et dernier étage, avec un prix près de 19% plus élevé par rapport au rez de chaussée. Cette différence grimpe encore à près de 25% quand l’appartement du dernier étage est une chambre de bonne. Mais dans un immeuble sans ascenseur, c’est au 4ème étage que se trouve l’appartement le plus cher, avec un prix de 12,5% plus élevé par rapport au rez-de-chaussée. Sauf lorsqu’il y a une chambre de bonne au dernier étage : dans ce cas cette dernière affiche le tarif le plus élevé par rapport au rez-de-chaussée (+13,6%). En revanche un appartement classique au 6ème étage est moins recherché : on peut constater un légère baisse des prix par rapport à l’appartement témoin situé au 2ème étage (-0,6%). La différence de prix entre le RDC et le dernier étage s’opère principalement dès le passage du RDC au 1er étage. En effet c’est entre le rez de chaussée et le 1er étage que l’écart de prix entre deux étages consécutifs est le plus important : +9% dans un immeuble avec ascenseur et +7 dans un immeuble sans ascenseur.

En province le rez-de-chaussée vaut 10% de moins que le 2ème

Les immeubles dans les grandes villes en région y sont moins hauts. On constate en effet que la typologie la plus représentée s’arrête à 4 étages. Mais, malgré cette différence, l’écart des prix est assez similaire à celui observé à Paris pour les immeubles avec ascenseur. Ainsi, dans un immeuble avec ascenseur, le 4ème est plus cher de 4% par rapport au 2ème. Le rez-de-chaussée est là aussi nettement moins cher (-9,9% par rapport au 2ème étage). Dans les immeubles sans ascenseur en revanche, c’est le 2ème étage qui affiche le prix le plus élevé (contre le 4ème étage à Paris), devant le 3ème étage (-0,9%) et bien loin devant le rez-de-chaussée qui ferme la marche (-9,6%).

Les français veulent habiter en étage mais pas monter les marches!

Les Français préfèrent habiter en hauteur uniquement s’il y a un ascenseur. En complément de l’impact de l’étage sur le prix d’un bien, MeilleursAgents a interrogé les experts de l’immobilier et les particuliers sur leur perception des appartements en fonction de l’étage concerné. Les étages élevés d’un immeuble avec ascenseur attirent la convoitise de 3 Français sur 4. Même retour chez les agents immobiliers, qui sont 69% à indiquer qu’il s’agit des étages les plus recherchés lorsqu’il y a un ascenseur. A l’inverse, ces mêmes étages situés dans un immeuble sans ascenseur sont très peu recherchés par les particuliers… Dans un immeuble sans ascenseur, les 1er, 2ème et 3ème étages sont considérés comme les meilleurs deals par 84,3% des particuliers.

*Etude basée sur l’analyse de 50 000 données de transactions immobilières récentes à Paris et dans les 10 plus grandes villes de France et complétée par un questionnaire envoyé à 5 000 particuliers en France et à 6 000 agences.

Pas de commentaire