Cuisine équipée : les clés pour la réussir et la défiscaliser

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités immobilières
  • Commentaire 0
La France est connue mondialement pour sa cuisine raffinée, et l’art de cuisiner est une activité qui réveille un engouement de plus en plus important pour les français. Emissions de télé, concours culinaires, flot de photos de plats sur les réseaux sociaux … Les français aiment passer du temps à leurs fourneaux. Mais pour cela, de bons équipements sont nécessaires, afin que vos locataires de votre bien (et vous-même éventuellement à la suite de la durée de location) puissent profiter d’une cuisine fonctionnelle. De plus, les frais liés à l’installation d’une cuisine équipée peuvent être déductibles des impôts sous certaines conditions.
Voici nos conseils pour que l’installation ou la rénovation de la cuisine de votre bien soit réussie et avantageuse pour tous.
Accueil / Actualités / Actualités immobilières / Cuisine équipée : les clés pour la réussir et la défiscaliser

Cuisine équipée : un avantage pour tous les habitants et futurs habitants

Une cuisine équipée sera toujours un plus dans votre bien. Il est en effet plus agréable de cuisiner et de vivre dans un espace optimisé, bien designé et surtout fonctionnel. Elle donnera envie à vos futurs locataires et sera un véritable atout si jamais vous souhaitez revendre votre bien après la location. Si c’est vous qui souhaitez y vivre par la suite, nul doute que vous y trouverez également votre avantage.

Si vous envisagez cette dernière option, alors il est préférable d’anticiper à l’avance quels seront vos besoins. Les équipements d’une cuisine se réfléchissent en effet selon vos habitudes : aimez-vous passer du temps à cuisiner ? Préférez-vous manger dans votre cuisine ou votre salon ? Cela influera sur la manière dont vous aménagerez cette pièce.

Quel disposition privilégier ?

Cette question dépend bien entendu des habitudes des résidents, mais surtout des dimensions de la pièce.

  • cuisine équipée fonctionnelleAinsi, pour une cuisine étroite et rectangulaire, on préférera une implantation des meubles en I, tout le long des murs.
  • Une cuisine de taille moyenne en forme de carré sera plus pratique avec une disposition des meubles en L.
  • Enfin, si vous avez la chance de disposer d’une grande surface, vous pourrez alors aménager vos meubles en forme de U. La mode valorise actuellement le fameux îlot central, mais attention : si votre cuisine fait moins de 15 m2, il ne sera pas pratique d’y cuisiner.
  • Optimisez le triangle d’activité : il s’agit de la zone de cuisson, de lavage (évier et lave vaisselle) et de stockage des aliments et ustensiles. Il est conseillé que ce périmètre soit réduit pour limiter vos déplacements, assurer ainsi votre sécurité et la fonctionnalité de votre cuisine.

Cuisine ouverte ou fermée : a vous de voir ce qui vous semble le mieux selon votre usage. Les cuisines ouvertes donnent une impression de grande surface dégagée, mais font circuler le bruit et les odeurs dans le logement. Les cuisines fermées évitent ce dernier désagrément mais isolent le cuisinier.

 

Un maître mot : une cuisine fonctionnelle !

Quel que soit son usage, même si vous souhaitez un beau design pour votre cuisine, il faut avant tout privilégier le côté pratique et fonctionnel.
Une cuisine équipée de façon optimale doit permettre de réduire les déplacements, de disposer de rangements bien organisés et d’assurer la sécurité de ses habitants pour éviter les accidents domestiques :

défiscaliser sa cuisine équipée

  • Le cheminement du propre et du sale : c’est le nom qu’on donne au « parcours » de la vaisselle. Ainsi le plan de travail, la poubelle, l’évier et le lave-vaisselle doivent se trouver à une faible distance les uns des autres, afin d’optimiser l’espace.
  • L’éclairage : qu’il soit mural, direct ou directionnel, l’éclairage doit surtout répondre à son usage premier : voir suffisamment clair. Couper des oignons sans avoir une bonne lumière, c’est risqué ! L’idéal est également de placer l’évier et le plan de travail près d’une fenêtre.
  • Les prises : pour pouvoir brancher ses équipements électroménagers, il est nécessaire d’avoir des prises au dessus du plan de travail : grille pain, cafetière… Les professionnels préconisent des prises entre 15 et 20 cm au-dessus du plan de travail, pour limiter les risques d’éclaboussures ou d’endommagement.
  • Les dimensions : le plus simple est de suivre les normes standard. Ainsi le plan de travail devra être à de 85 à 90 cm de hauteur, et idéalement entre 65 et 70 cm de profondeur. La hotte devra être placée à 60 cm des plaques.
  • Le choix du matériau du mobilier : les professionnels recommandent la pierre pour le plan de travail, qui résiste davantage à la chaleur et plus résistant que le bois. Idéal pour les cuistots assidus et passionnés. Pour les meubles, le stratifié est davantage conseillé par rapport au laqué, car plus solide.

Défiscaliser votre cuisine équipée

Une cuisine équipée comporte l’avantage non négligeable de pouvoir se déduire de vos impôts. La somme déductible comprend les dépenses d’installation ainsi que les dépenses liées à l’achat d’équipements ménagers et électroménagers de votre cuisine.

Voici les conditions nécessaires à la défiscalisation de votre cuisine :

  • Le logement doit être dépourvu auparavant d’une cuisine équipée
  • Les dépenses engendrées pour un remplacement seul d’appareils électroménagers dans une cuisine déjà existante ne sont pas déductibles. Il faut que ceux-ci soient achetés dans le cadre d’une installation complète.
  • Les travaux ne doivent pas modifier la structure de l’immeuble : il ne doit pas s’agir d’un agrandissement ou d’une reconstruction.
  • Si l’aménagement de la cuisine est prévu en cours de bail, la prévision de ces travaux doit être clairement stipulée sur le celui-ci ou sur l’avenant de bail.

Qu’en est-il de votre investissement Pinel ?

Pour obtenir un avantage fiscal grâce à l’installation de votre cuisine, il est plus intéressant de rentrer ces frais dans la déclaration 2044, à savoir dans les travaux déductibles des revenus fonciers, plutôt que dans le prix de revient du bien Pinel. Vous devrez remplir la case « dépenses de réparations et d’entretien de la 2044 ».

Dans le cas où vous avez fait construire votre bien Pinel, la cuisine devra être installée après la finalisation de la construction du logement. Vous devrez en outre pouvoir déduire ces frais du revenu foncier à condition de bien garder la facture attribué aux frais de votre cuisine.

Si toutes ces conditions sont respectées, les frais liés à l’installation de votre cuisine pourront alors être déduits de vos revenus fonciers et défiscalisés à hauteur de 17,2% du prix des travaux.

Enfin, si la situation le permet, nous vous recommandons d’effectuer ces travaux avant que votre bien ne soit loué, dans le délai de 12 mois qui vous est imparti. Une belle cuisine équipée et fonctionnelle donnera toujours une meilleure impression à vos futurs locataires lors des visites. Vous les libérerez également du dérangement lié aux travaux lors de leur location.

Pas de commentaire