Près de 6 ménages français sur 10 sont propriétaires

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières, Pinel
  • Commentaire 0
Contrairement à certains de ses voisins européens, le taux de propriétaires en France stagne depuis quelques années. Les 58 % affichés par l'étude de l'INSEE, en date du 1er janvier 2017, semblent assez éloignés des 70 % de propriétaires en Union européenne.
Accueil / Actualités / Près de 6 ménages français sur 10 sont propriétaires

Le taux de propriétaires stagne

Depuis le début des années 2000, la proportion de propriétaires français connaît une évolution lente, atteignant 58 % au 1er janvier 2017 d’après un rapport annuel effectué par l’INSEE. Avec 6 ménages sur 10, en moyenne, qui ont la propriété de leur logement, la France affiche un (léger) retard comparé aux autres pays de l’Union européenne (7 foyer sur 10).
En parallèle, la part des propriétaires sans charge de remboursement est de 38 %, soit une augmentation de 10 points de pourcentage depuis les années 70.

Il semblerait que les taux bas du crédit immobilier ne suffisent pas à endiguer entièrement les effets de la hausse des prix de l’immobilier. Face à la réforme de l’IFI ainsi qu’à la hausse de la taxe foncière, les Français peuvent se montrer prudents et accorder une part moins grande de leurs ressources à ce secteur. Cette dernière reste relativement stable, même si on observe un recul de 0,4 point de pourcentage en 2016 (26,2 %), en comparaison avec les statistiques de 2013 (26,6 %).

58 %
58 % des ménages français possèdent leur résidence principale au 1er janvier 2017, d’après les données de l’INSEE.

Une Europe divisée entre propriétaires et locataires

En ce qui concerne le secteur de la location, la France ne se situe pas pour autant en tête du peloton européen : l’Allemagne est le pays du « Vieux Continent » ayant la plus grande proportion de locataires avec 48,3 %. Les 40 % de locataires français sont toutefois supérieurs à la moyenne de l’Union européenne fixée à 31 %.

propriétaire locataire EuropeLes territoires ayant un PIB important semblent comporter plus de locataires que de propriétaires, alors que le phénomène inverse peut être observé chez les pays moins aisés. Par exemple, la population roumaine est composée à seulement 4 % de locataires, une proportion multipliée par 10 chez les Français. On retrouve à peu près les mêmes écarts pour la Lituanie (9,7 %) et les pays de l’Europe centrale et de l’Est en général. Une situation qui découle des conditions d’achat immobilier et de la privatisation de logements post Guerre froide.

En revanche, les nations situées plus au Nord, comme la Belgique, l’Irlande ou encore le Royaume-Uni, arborent un taux de locataires plus important. En effet, ceux-ci disposent d’une meilleure protection ainsi que d’une bonne offre locative.

Devenir propriétaire avec la loi Pinel

Acquérir une résidence principale peut s’avérer compliqué lorsque l’on ne dispose pas d’un apport personnel conséquent. Le dispositif de défiscalisation Pinel peut apparaître comme une solution, intéressante pour se constituer un patrimoine immobilier, en vue d’une utilisation future, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux dès maintenant.

Pinel propriété apportCet investissement immobilier vous permet de devenir propriétaire et de bénéficier d’une réduction d’impôt en échange de la location, pendant une durée prédéfinie, du bien dans lequel vous avez investi.
L’avantage fiscal obtenu permet de compenser en partie l’apport personnel manquant. De plus, les revenus supplémentaires perçus sous forme de loyers, vous permettent également de rembourser votre placement.

Pour réussir un investissement locatif sans apport, il est primordial d’estimer correctement les coûts de l’opération ainsi que sa capacité de remboursement. Il est important de noter que réaliser un investissement immobilier, grâce au dispositif Pinel, est un placement intéressant dès que le montant de votre imposition atteint 2 500 euros par an.

Pas de commentaire