Le programme fiscal de Benoît Hamon à la loupe

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Le frondeur Benoît Hamon a remporté la primaire de la gauche avec 58,71% des voix, contre 41,29% score obtenu par l’ex-premier ministre Manuel Valls, qui n’a pas réussi à inverser la tendance déjà marquée au premier tour. Une franche victoire et un sacré camouflet infligé à la gauche sortante de ce quinquennat Hollande.
Accueil / Actualités / Le programme fiscal de Benoît Hamon à la loupe

Sans surprise, Benoît Hamon a gagné le second tour de la primaire de la gauche, organisé hier, après avoir largement dominé au premier tour. Un vrai triomphe pour l’un des meneurs de la fronde de la gauche, qui lui offre une assise confortable pour se lancer dans la course à la présidentielle. Dès hier soir, le député de la 11 ème circonscription des Yvelines a commencé à se poser en rassembleur, avec un appel du pied explicite à Jean-Luc Mélenchon et au candidat des Verts Yannick Jadot.

Révolution fiscale, revenu universel d’existence, taxe sur les robots intelligents… Le programme de Benoît Hamon présentait de fortes divergences sur les notions de travail et de laïcité avec sur son ancien rival Manuel Valls.

Dans le domaine de la fiscalité immobilière, Benoît Hamon se veut intraitable sur la vacance des logements et des bureaux avec un doublement des taxes sur ces locaux vides, tout comme les systèmes de location temporaire tels Air BnB.

Favorable à l’encadrement des loyers – déjà appliqué à Paris et depuis cette semaine à Lille – le candidat du Parti Socialiste veut généraliser cette mesure au minimum à 13 métropoles du territoire français. Concernant les dispositifs d’incitation fiscale à l’investissement immobilier comme la loi Pinel, Benoît Hamon souhaite évaluer son efficacité, pour un éventuel recentrage aux zones très tendues du marché locatif, considérant le coût de telles mesures, rapportent nos confrères d’Explorimmo. S’il était élu président de la République, pas sur donc qu’il conserverait ce type de dispositifs de défiscalisation immobilière.

En termes d’économie, d’impôts, de fiscalité, voici les principales mesures à retenir du programme de Benoît Hamon, candidat du Parti Socialiste à l’élection présidentielle :

Les propositions de Benoît Hamon
Economie
Impôts
Logement
abrogation de la loi travail révolution fiscale et refonte de l’impôt sur le revenu fusionné avec la CSG, création de nouvelles tranches d’imposition plan d’investissement pour la rénovation énergétique
création d’un revenu universel d’existence de 750 euros et hausse du RSA contrer l’optimisation fiscale des géants du net (GAFA) sanctions contre les communes ne respectant pas leurs obligations en matière de logement social
CICE conditionné à plus d’obligations création d’une taxe sur les robots intelligents Généralisation de l’encadrement des loyers à toutes les grandes métropoles
Partage du travail dans un contexte de raréfaction de celui-ci avec le passage à 32 heures paiement des cotisations sociales pour les entreprises de l’uberisation Évaluation de la loi Pinel dans la perspective d’un éventuel recentrage sur les zones tendues
TVA minorée pour les produits écologiques à faible empreinte carbone Révision des bases fiscales de la taxe foncière et la taxe d’habitation
Taxer plus durement la vacance des logements et les systèmes de location temporaire comme Air Bnb

Pas de commentaire