Plan climat : Nicolas Hulot annonce ses premières mesures

En plein milieu des polémiques de la loi logement et de la loi de finances, le ministère de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, vient d'annoncer les quatre premières mesures pour diminuer la consommation d'énergie des français.

Nicolas Hulot mesures transition écologique solidaire

Des mesures qui visent les consommateurs modestes

Le plan Climat vise à accélérer la mise en oeuvre de l’Accord de Paris sur les réformes environnementales. La nomination de Nicolas Hulot en tant que ministre de la Transition écologique et solidaire a amené ce ministère à chercher de nouvelles pistes afin d’aider les français à polluer moins. Quatre grandes mesures, qui vont constituer selon lui un « paquet solidarité climatique », sont déjà officialisées depuis ce lundi :

  • Prime à la casse étendue
  • Chèque énergie
  • Crédit d’impôt transformé en prime
  • Coup de pouce pour changer la chaudière

Ces mesures vont bénéficier aux foyers français modestes comme les non imposés ou ceux ayant des revenus moindres. La seule mesure qui concernera tous les ménages sera la prime à la casse étendue : elle sera sous la forme d’une prime de 1 000 € pour chaque personne souhaitant changer un véhicule diesel d’avant 2001 ou essence d’avant 1997 pour un véhicule moins polluant. Cela constituera 3 millions de véhicules sur les 38,5 millions du parc français ; à noter que la prime sera étendue à 2 500 € pour la conversion vers un véhicule électrique.

Nous nous fixions l’objectif que cette prime à la conversion soit utilisée à 100.000 reprises en 2018. Autrement dit, nous espérons retirer de la circulation 100.000 véhicules polluants pour des voitures à faible émission de C02.

Quel sera l’impact sur l’immobilier ?

Les trois mesures autres que la prime à la casse réformeront en partie le marché de l’immobilier.
Tout d’abord, le chèque énergie, qui était en test dans quatre départements jusqu’à présent sera désormais étendu à toute la France et 4 millions de foyers en bénéficieront. Il sera versé automatiquement dès 2018 et aidera les ménages aux revenus les plus bas à payer leurs factures d’énergie.

Autre mesure, en 2019, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) qui permet pour l’instant de déduire de ses impôts 30 % des dépenses d’équipements et/ou de main d’oeuvre pour certains travaux de rénovation énergétiques tels que le changement de fenêtres ou de volets, l’isolation, etc, sera transformé en prime versée dès que les travaux seront achevés.
Afin de recevoir cette prime, il faudra faire appel à des professionnels reconnus garants de l’environnement (RGE) et votre logement devra être terminé depuis plus de deux ans.

Dernier point, les certificats d’économie d’énergie permettront aussi aux ménages aux revenus les plus modestes de profiter d’une aide « coup de pouce ». Ils recevront ainsi jusqu’à 3 000 € pour effectuer une transition d’une chaudière à fioul, très polluante vers un moyen de chauffage aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements