Louer à sa famille : mode d’emploi

Le dispositif Pinel permet à un investisseur de bénéficier d'une réduction d'impôts s'il s'engage à louer son bien 6, 9 ou 12 ans. Depuis le 1er janvier 2015, il est possible de louer son logement à ses enfants ou à ses parents sans remettre en cause l'avantage fiscal du dispositif, à condition toutefois de respecter certaines règles.

Pinel-Louer-famille-mode-emploi

L’entraide intergénérationnelle

Les jeunes, comme les personnes âgées, rencontrent de plus en plus de difficultés pour se loger. De faibles ressources, des loyers élevés et un déséquilibre grandissant entre l’offre et la demande créent de nouveaux besoins en matière de logement pour ces catégories de personnes.
Pour permettre à des investisseurs d’aider les membres de leur famille à trouver un logement, la loi Pinel les autorise, depuis le 1er janvier 2015, à louer leur bien à leurs ascendants ou à leurs descendants. Outre le fait de stimuler la construction de logements neufs, ce dispositif permet aussi de soutenir la solidarité entre les générations. L’occasion pour les investisseurs de pouvoir profiter de l’avantage fiscal conféré par la loi Pinel tout en aidant leurs parents ou leurs enfants à se loger plus facilement.

Les règles à respecter

Les personnes, ayant acquis un bien immobilier grâce au dispositif Pinel, peuvent donc le louer à des membres de leur famille, mais pour continuer à bénéficier de la réduction d’impôts, elles doivent respecter certaines conditions.

Pas d’affiliation fiscale

En effet, la loi Pinel accepte qu’un propriétaire loue son bien à ses enfants, petits-enfants ou à ses parents, grands-parents à condition que ces derniers ne fassent pas partie de son foyer fiscal. Ils doivent avoir leur propre déclaration des revenus. Un propriétaire ne peut donc pas louer son logement à son enfant mineur. Il en est de même pour les jeunes de moins de 26 ans encore rattachés au foyer fiscal de leurs parents.

Pas de logement gratuit

Louer à un membre de sa famille ne signifie pas louer gracieusement. Effectivement, le locataire, peut importe sa filiation avec le propriétaire, devra lui verser un loyer, en respectant les plafonds de loyer et de ressources imposés par le dispositif Pinel.

Attention, à tout moment, propriétaire et locataire devront être en mesure de prouver que c’est bien le locataire du logement qui a payé le loyer.

Pas d’aides au logement

Quelque soit les conditions de location, il n’est pas possible pour un locataire de bénéficier des aides aux logements (APL, ALS ou ALF) tout en étant logé par un membre de sa famille. Une personne, souhaitant louer le logement d’un de ses ascendants ou descendants, devra donc renoncer aux aides au logement.

Pas de limitation de temps

À aucun moment, la loi n’impose une durée de location maximum dans le cadre d’un bail entre membres d’une même famille. Le propriétaire est libre de louer son bien à son enfant ou son parent, pendant toute la durée de son engagement de location.

Lorsqu’un investisseur respecte ces conditions, ainsi que les conditions imposées par la loi Pinel, il peut tout à fait louer son bien à un membre de sa famille tout en continuant à bénéficier de l’avantage fiscal offert par le dispositif.

Partagez l'article :

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements