Fiscalité : faut-il rattacher son enfant majeur à sa déclaration?

Doit-on inclure son ou ses enfants majeurs dans sa déclaration fiscale ? Voilà une question que bon nombre de famille se posent lorsqu'elles complètent leur feuille d'impôt.

Rattachement foyer fiscal

Quelles sont les avantages fiscaux proposés?

C’est un peu la ritournelle de la déclaration fiscale : le rattachement ou non d’un enfant majeur de la famille au foyer fiscal questionne chaque année de manière saisonnière!
Deux options en fonction de l’âge de votre enfant, s’il a moins de 21 ans ou moins de 25 ans, s’il poursuit ou non ses études. Vous pouvez le rattacher à votre foyer fiscal ou déduire les revenus que vous lui versez en tant que pension alimentaire.
La première option suppose que vous bénéficiez toujours de la réduction d’impôt (153 € pour un lycéen ou 183 € pour un étudiant) grâce aux frais de scolarité qu’il engendre. Le ménage bénéficiera également d’un abattement pour sa taxe d’habitation, certains frais majorés induits par un crédit d’impôt peuvent être pris en compte. Bien entendu, le nombre de parts sera identique à celui avant que l’enfant ne soit majeur.
La deuxième solution consiste à déduire l’aide que vous versez à votre enfant dans la limite de 5 738 euros, ce qui laisse une certaine marge de manœuvre. En moyenne, l’avantage fiscal obtenu s’élève à 1 512 € par enfant, pour les familles aisées et à 3 566 € pour les parents seuls. A partir du troisième enfant, il peut atteindre 3 024 € par tête pour les familles.
Le montant de la déduction d’impôt est fixé en fonction du taux marginal d’imposition (taux le plus élevé imposé à vos revenus définis l’avantage fiscal obtenu). Si votre enfant majeur habite à votre domicile, un montant moyen de 3 411 €, représentant le coût de l’hébergement et de la restauration, peut être déduit.

Une déclaration fiscale en concordance avec sa situation

Il semblerait que déduire l’aide versée à votre enfant soit plus avantageuse que le rattachement à votre foyer fiscal. Cela est d’autant plus vrai lorsque celui-ci est employé et donc engrange des revenus imposables. Cependant, dans certains cas, déclarer que son enfant fait parti de votre foyer fiscal peut être plus rentable s’il compte comme une part entière de votre quotient familial.
Il est donc nécessaire de calculer et analyser les avantages et les inconvénients de chacune des solutions avant toute décision, afin de déterminer laquelle sera la plus adaptée à votre profil.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements