Jean-Luc Bennahmias pour une harmonisation fiscale européenne

Ancien journaliste, élu conseiller régional puis député européen, Jean-Luc Bennahmias fait partie des “petits” candidats de la primaire de la gauche, crédité de 0,5% des intentions de vote. Favorable à la mise en place d’un revenu minimum universel, il propose d’harmoniser la fiscalité européenne, notamment les charges pesant sur les entreprises.

Bandeau Jean-Luc Bennahmias

A 62 ans, Jean-Luc Bennahmias a décidé de se présenter à la primaire de la gauche au nom de l’Union des Démocrates et Ecologistes, principalement pour susciter le débat et alimenter les discussions avec des sujets qui lui paraissent importants. De la même manière que François de Rugy et Sylvia Pinel, il est considéré comme un « petit » candidat au vu des derniers sondages sur les intentions de vote, dans lesquels il est crédité d’environ 0,5% des voix, se plaçant ainsi en dernière position.

Lucide, il a conscience que ses chances d’être au second tour de cette primaire sont quasiment nulles. Néanmoins, il souhaite profiter de cette exposition médiatique pour la légalisation sous contrôle du cannabis, le service civique obligatoire ou encore le scrutin proportionnel aux législatives. Ancien secrétaire national des Verts, il fut vice-président du Modem, avant de fonder le Front Démocrate.

La fiscalité :

Création artistique

Mise en place d’une fiscalité atténuée pour épauler la création artistique.

L’investissement et les entreprises :

Revenu universel

Tout comme Benoît Hamon, Jean-Luc Bennahmias veut mettre en place un revenu universel de 500 à 700 euros par mois. Ce revenu garanti par l’Etat pourrait permettre “de faire face aux imprévus de la vie professionnelle et de la vie personnelle en constituant un filet de sécurité qui rassure et renforce la capacité à renouer avec le succès”.

2 emplois à 0 charge

Pour faciliter l’éclosion de petites et moyennes entreprises, le candidat veut instaurer deux emplois exonérés de charges pendant 5 ans pour les emplois rémunérés jusqu’à 2,5 fois le SMIC.

Statut de créateur d’entreprise

François de Rugy veut créer un statut spécifique dédié aux créateurs d’entreprises, leur permettant de bénéficier d’une sécurité sociale professionnelle couvrant également les salariés dans les TPE PME et l’artisanat. Une mesure visant à créer des conditions favorables au développement de ce type d’entreprise, “pourvoyeur d’emplois nouveaux”.

La banque et la finance :

Harmonisation

Le candidat Jean-Luc Bennahmias veut harmoniser la fiscalité au niveau européen, surtout pour les entreprises. “La création d’un noyau européen de pays de situations économiques comparables, qui assurent à leurs habitants une garantie de niveau de vie avec des minima sociaux, un Salaire minimum, une fiscalité commune”, explique-t-il.

Le logement :

Transition énergétique

Accélération de la mise en oeuvre de la transition énergétique.

Voici les propositions principales de Jean-Luc Bennahmias sur le logement, la fiscalité, l’économie :

Les propositions de Jean-Luc Bennahmias
Logement
Impôts
Economie
accélération de la mise en oeuvre de la transition énergétique harmonisation européenne de la fiscalité mise en place d’un revenu universel de 500 à 700 euros
fiscalité avantageuse pour la création artistique 2 emplois pour 0 charge
un statut spécifique de créateur d’entreprise
Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements