Comment combiner tourisme estival et produits financiers ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Première destination touristique mondiale, la France a engrangé environ 160 milliards d'euros de chiffre d'affaire en 2015 ; le tourisme représente plus de tourisme de 7 % du PIB français. Malgré les récents évènements, le pays de la gastronomie continue d'attirer de nombreux visiteurs chaque année et l'été est l'occasion pour de nombreux investisseurs de miser sur l'hôtellerie. Un secteur que l'on peut investir par le biais de produits financiers comme la SCPI ou le FCPI.
Accueil / Actualités / Comment combiner tourisme estival et produits financiers ?

Les investissements immobiliers à surveiller pour l’été

Toute personne désirant investisseur dans le marché de l’immobilier peut acheter des actions de certains grands groupes hôteliers tel qu’Accor par le biais de la Bourse. Bien que n’étant pas leur domaine d’investissement principal, certaines SCPI telles que Foncia CAP, Hebergimmo développe ce sujet. D’autres comme Atream Hôtels, sont entièrement dédiées à l’acquisition de biens hôteliers. Cette dernière est spécialisée dans l’achat d’hôtels côtés à trois ou quatre étoiles situés en France et dans la zone euro, ces zones étant prisées par les touristes. En effet, chaque année ce sont environ 450 millions de visiteurs qui viennent découvrir l’Europe, ce chiffre a une croissance annuelle de 4 à 5 %. Fondée en octobre 2016, SCPI Atream Hôtels a récemment acquis un hôtel appartenant au groupe Hampton y Hilton, près de l’aéroport d’Amsterdam ; cela témoignant de son dynamisme.
Les placements financiers en hôtellerie peuvent constituer un marché intéressant pour les investisseurs en période estivale.

Que choisir entre SCPI et FCPI?

Les mécanismes d’un placement via une SCPI

Une société civile de placement immobilier (SCPI) a pour but d’acquérir et gérer un patrimoine immobilier locatif, le tout en collectivité. Ce type de placement désigné par « pierre papier » est le moyen d’acheter des biens immobiliers (bureaux, logements…) pour un coût individuel moindre qu’un investissement classique.
En investissant dans un hôtel plusieurs avantages se dégagent pour le potentiel acquéreur à commencer par la durée du bail. Celle-ci atteint 20 ans, de cette manière le gestionnaire bénéficie d’une certaine sécurité et peut préserver son fonds de commerce quant au propriétaire, il est assuré de trouver des locataires.

« Il n’y a pratiquement jamais de vacance dans l’hôtellerie alors que l’on peut en trouver dans le bureau, le commerce ou la logistique avec des baux de 3, 6 et 9 ans »

Pascal Savary, président d’Atream.

A noter toutefois qu’investir dans l’hôtellerie par le biais d’une SCPI est une démarche qui s’inscrit dans la durée. En effet, il faut compter environ trois ans avant que les revenus perçus ne compensent les frais d’entrée, le rendement annuel d’une SCPI est estimé à 4,5 %.

Les mécanismes d’un placement via une FCPI

Un fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI) permet d’obtenir une réduction d’impôt immédiate ainsi qu’une fiscalité avantageuse sur les gains et les plus-values générés par cet investissement. Afin d’en bénéficier, les particuliers doivent investir dans une FCPI et conserver leurs parts pendant au moins 5 ans. Là aussi, le secteur de l’hôtellerie n’est pas leur domaine de prédilection, cependant tout comme les SCPI, certaines FCPI s’intéresse à ce marché comme Turenne Hôtellerie. Le minimum à injecter dans cet investissement s’élève à 30 000 €, une certaine somme à dégager pour des particuliers.
Contrairement à l’autre placement, les fonds commun de placement dans l’innovation s’intéresse non pas aux bâtiments mais plutôt à leurs fonds de commerce. Bien qu’ils ciblent les mêmes type de biens (hôtels renommés de grands groupes), la rentabilité de ce placement financier n’est pas la même. Les FCPI donnent un avantage fiscal lors d’une souscription mais les revenus et plus-values générés sont reversées lors à la dissolution du fonds.

Pas de commentaire