Suivez-nous :

L’empreinte carbone des logements au cœur des préoccupations des Français

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
L’environnement prend de plus en plus d’importance aux yeux des Français. La crise sanitaire actuelle, couplée aux confinements ont fait évoluer les mentalités. En effet, de plus en plus de nos concitoyens mettent l’empreinte carbone des logements au cœur de leurs préoccupations. Focus sur cette tendance, qui va perdurer en 2021.
Accueil / Actualités / L’empreinte carbone des logements au cœur des préoccupations des Français

Le bois fait de plus en plus d’adeptes en France

Les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour un habitat respectueux de l’environnement, avec une faible empreinte carbone et en ville ou en campagne. Le bois comme solution !

Une étude Ifop, pour le compte du promoteur immobilier Woodeum, spécialisé dans les biens immobilier en bois, a été publiée le jeudi 10 décembre 2020 nous informant que sur les critères environnementaux, le bois est le matériau de construction le plus en vogue pour les français.

L’empreinte carbone est donc un facteur très important. Ainsi, le bois se classe devant la pierre, le béton ou le verre pour ses caractéristiques naturelles. D’après cette étude, 81 % des sondés pensent construire des bâtiments en bois afin de lutter contre des défis climatiques comme le réchauffement planétaire.

Cependant, pour les personnes interrogées, le bois reste derrière la pierre et le béton sur des questions liées à la solidité. Un préjugé qui reste encore à démontrer.

Le sondage nous apprend également que 79 % de nos concitoyens sollicités pensent que ce type de bien immobilier permet de réduire la consommation d’énergie au sein des entreprises. De plus, 77 % estiment que le développement des énergies vertes doit être la solution à privilégier pour protéger l’environnement.

En recherche de la santé et du bien-être

La question du logement est également devenue un sujet majeur sur la question du bien-être et de la santé. D’après l’étude, pour 9 Français sur 10, la qualité du logement a des conséquences sur ces deux facteurs. Les effets néfastes comme la nuisance sonore ou l’isolation thermique sont ciblés.

De plus, 86 % des sondés souhaiteraient avoir un espace extérieur et 75 % répondent positivement à l’idée d’avoir un emplacement pour vélo et des équipements de loisirs au sein de leur résidence.

Pour rappel, avec 25 % d’émission de CO2, l’immobilier détient avec cette triste statistique, la première place d’émetteur de gaz à effet de serre. Il est normalement prévu, qu’à partir du 1er janvier 2021, une nouvelle réglementation thermique RE2020 entre en vigueur afin de favoriser la construction de bâtiment à faible empreinte carbone. Le marché de l’immobilier se doit d’évoluer et de proposer des bâtiments de moins en moins énergivores et plus respectueux de l’environnement à l’avenir.

Pas de commentaire