Isolation thermique : le plan Hulot pour rénover 7 millions de logements

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Le ministre de la Transition écologique et solidaire a détaillé son plan d'action pour le climat hier lors d'une conférence de presse. Nicolas Hulot a présenté ses mesures concernant les énergies fossiles, la prime pour l'acquisition d'un véhicule plus écologique, arrêter l'attribution des permis d'exploitation pour les hydrocarbures... Parmi elles figure la rénovation des bâtiments énergivores et mal isolés en France. Ce plan sur 10 ans contribuera à la lutte contre le réchauffement climatique en échange d'un investissement de 4 milliards d'euros.
Accueil / Actualités / Isolation thermique : le plan Hulot pour rénover 7 millions de logements

Renforcer les dispositifs de rénovation thermique

A l’heure actuelle on compte pas moins de 7 millions de logements nécessitant des travaux de rénovation pour être aux normes thermiques. Plusieurs associations françaises comme le Réseau Action Climat, la fédération Solidarité habitat et la Fondation Abbé Pierre s’étaient mobilisées en 2016 en prenant part à l’action « Rénovons! ». Cette annonce du ministre de la Transition écologique et solidaire a donc ravi les participants, saluant enfin un engagement supplémentaire de la part du gouvernement.
La loi de Transition énergétique votée en 2015 avait déjà pour objectif de réduire la part de bâtiment énergétiquement précaire en définissant un objectif de 500 000 rénovations effectuées par an. Ce nombre s’élève en réalité à 288 000 travaux de rénovation réalisés par an dont 50 000 pour des bâtiments qualifiés de « passoires énergétiques ». L’action gouvernementale est jugée insuffisante pour atteindre cet objectif.
En effet, environ 5 millions de ménages ne peuvent toujours pas se chauffer correctement ou s’acquitter de leur facture énergétique d’après l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

En finir avec la précarité énergétique

Nicolas Hulot a signifié hier sa volonté d’éradiquer cette situation de précarité pour les ménages les plus modestes d’ici 2027. Pour concrétiser ce chantier immobilier, 4 milliards d’euros seront débloqués du plan d’investissement de 50 milliards annoncé par Edouard Philippe lors du discours de politique générale du Premier ministre. Cette somme sera directement dédiée à la rénovation thermique des biens immobiliers concernés. En parallèle, l’Etat mettra à disposition des ménages des offres d’audit énergétique dès l’année prochaine afin de cibler les besoins et accélérer les procédures de travaux.
Le ministre de la Transition écologique et solidaire a tenu à rappeler que lutter contre la précarité énergétique est dans l’intérêt collectif :

« Dans ce délai de dix ans, on va faire disparaître tout ce qu’on appelle les passoires thermiques […] le sujet de l’efficacité énergétique est un sujet où tout le monde gagne ».

En plus de ce budget, 4 autres milliards d’euros seront alloués à la rénovation thermique des bâtiments publics. Un financement qui sera réparti entre deux dépenses majeures : d’une part la rénovation du parc immobilier de l’Etat, avec une attention particulière sur les cités administratives, d’autre part sera consacrée aux hôpitaux et aux bâtiments éducatifs. L’Etat français ainsi que les collectivités territoriales assureront à charge égale ce dernier chantier.

Pas de commentaire