Immobilier : la colocation séduit aussi les salariés

Mais est-ce vraiment une histoire de séduction et d’approche réciproque ? Ou le prix des logements est-il en cause ?

Une chose est certaine, le marché de la colocation est tendu. Très tendu. Le site Appartager.com estime qu’il y a 4 personnes en recherche de colocation pour une place disponible, sur l’ensemble du territoire. Un chiffre en augmentation de 14% par rapport à l’année dernière.

Et cet aperçu national cache, comme souvent, de fortes disparités entre les régions et les grande villes. Ainsi, à Bordeaux, il y a 7 personnes pour un place disponible, et 6 à Paris. Si la capitale n’est pas une surprise (tout est plus difficile à Paris qu’ailleurs, notamment dans l’immobilier), La situation est inquiétante pour les villes tendues.

La part des salariés est en hausse

Ainsi, l’âge moyen des colocataires est passé de 26 et demi à 27 ans. Si 60% des colocataires ont moins de 25 ans, la part des 40 ans et lus est passé au-delà des 10%. Il fait dire que la colocation est en moyenne 30% moins cher qu’un logement solo, et que les prestations sont meilleures (surfaces plus élevés, souvent bien placé pour le prix, etc…).

Et si le marché immobilier est en pleine forme depuis un an, ce n’est pas toujours le cas des locataires. Salaires qui stagnent voire régressent, impossibilité de décrocher un prêt immobilier en CDD, nombreux sont les salariés à se rabattre sur la colocation par défaut. Ce qui est mauvais signe pour la santé du marché (et des locataires).

Crédit photo : © Solis Images/Shutterstock.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements