La déflation menace l’épargne

La déflation menace l'épargne

Si l’immobilier retrouve des couleurs depuis quelques mois, la faible croissance pourrait ruiner ce qu’il reste de l’épargne en France. Et, à terme, s’attaquer à la pierre.

La croissance française est en berne depuis plusieurs années. Et si les premiers signes de reprise apparaissent timidement ça et là, les oiseaux de mauvais augures n’ont pas pour autant lâché leur proie. En effet, la déflation – la baisse des prix – s’est invitée dans la zone euro, à -0,2%. Il faudra plusieurs mois d’inflation consécutifs pour affirmer que la spirale est définitivement installée, ce qui n’est pas encore le cas.

Le problème est que la croissance n’est pas suffisamment robuste pour soutenir l’inflation – la hausse des prix – et favoriser l’épargne. Quand les prix augmentent, il est intéressant d’acheter des actifs, puisqu’ils prennent de la valeur au fil du temps. C’est le cas pour l’or par exemple, dans les matières premières, mais aussi pour les actions et l’immobilier. Quand les prix baissent, le mécanisme inverse se met en marche, semant par la même un vent de panique : il faut vendre avant que les prix ne soit trop bas.

L’immobilier en danger ?

Il devient difficile d’investir dans un logement si l’on sait pertinemment que sa valeur va baisser. Ou de résister à le vendre quand le marché s’oriente à la baisse. Une telle situation s’est d’ailleurs déroulée tout au long de l’année 2015, avec des prix fléchissant régulièrement. La tendance semble s’être arrêtée et les professionnels espèrent même un redressement dans le semaines à venir.

Mais il faut se rappeler que l’immobilier est un patrimoine qui se gère sur le long terme, et qu’il est donc plus facilement sujet aux variations. Celles-ci sont d’ailleurs plutôt légères dans le secteur, les prix dans l’ancien ayant baissé de seulement 5% en 4 ans. Il est également recommandé de posséder des actifs dans la pierre plutôt que des actions, bien plus frivoles en cas de crise.
La déflation pointe, pour l’instant, juste le bout de son nez. Et l’immobilier n’est pas encore menacé. Mais, à terme, si la situation économique ne s’arrange pas, la pierre sera elle aussi dans l’œil du cyclone.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements