Le nombre de propriétaires français ne cesse d’augmenter

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Selon une étude de l'Insee, le nombre de ménages, propriétaires de leur logement, a incontestablement augmenté ces 50 dernières années. Entre 1968 et 2014, ils sont devenus majoritaires dans l'Hexagone. Un phénomène qui s'observe dans toutes les régions.
Accueil / Actualités / Actualités immobilières / Le nombre de propriétaires français ne cesse d’augmenter

La France, un pays de propriétaires

Entre 1968 et 2014, la part des ménages propriétaires de leur résidence principale a connu une hausse de 15 points, soit une augmentation de 15,7 à 27,9 millions.
Ainsi, en 2014, 58 % des ménages français sont propriétaires de leur logement, alors qu’ils n’étaient que 43 % en 1968.
Dans le même temps, le nombre de ménages locataires de leur logement a connu une baisse de 4 points et représente à ce jour 40 % des ménages français.

Il s’agit d’un phénomène que l’on observe sur l’ensemble du territoire, mais c’est en Normandie qu la part des ménages propriétaires à le plus augmenté avec + 18 points, suivie par les régions Auvergne-Rhône-Alpes avec + 16,9 points et Bourgogne-Franche-Comté avec + 16,5 points.

Région Évolution de la part de propriétaires entre 1968 et 2014
Île-de-France + 15
Centre-Val de Loire + 15,1
Bourgogne-Franche-Comté + 16,5
Normandie + 18
Hauts-de-France + 13,1
Grand Est + 15,9
Pays de la Loire + 13,2
Bretagne + 11
Nouvelle-Aquitaine + 11,1
Occitanie + 8
Auvergne-Rhône-Alpes + 16,9
Provence-Alpes-Côte d’Azur + 15,3

L’importance de l’âge et le milieu social

Cette augmentation du nombre de propriétaires se divise en quatre périodes.

Après plusieurs décennies de progression continue, la part des propriétaires se stabilise à la fin des années 1980, pendant près de 10 ans, puis augmente à nouveau à la fin des années 1990. L’essor de la propriété se confirme ensuite dans les années 2000, jusqu’à la crise économique de 2008, qui marque le début d’une nouvelle stabilisation. (Insee)

catégorie-social-age-proprietairesElle ne touche pas tous les ménages français de la même façon. Cette hausse du nombre de propriétaires français est plus importante dans les classes sociales les plus aisées. Elle est de + 23 % et + 21 % pour les foyers de cadres ou de professions intermédiaires. En revanche, elle n’est que de + 6,1 % pour les employés.

De même, la composition du ménage entre en compte. On observe un nombre grandissant de couples propriétaires de leur logement (+ 23% et + 26 % s’ils ont des enfants), alors que les familles monoparentales possédant leur résidence principale diminuent (- 5,2 %).

Enfin, on notera également que plus les ménages sont âgés, plus ils sont propriétaires de leur logement. Entre 1968 et 2014, le nombre de ménages de plus de 60 ans possédant leur résidence principale a augmenté de 19 %. Cette hausse n’est que de 10 % pour les 25-39 ans et 13 % pour les 40-59 ans. Du côté des moins de 25 ans, on observe même un recul du nombre de ménages propriétaires, – 2 %.

Pas de commentaire