Impôts 2019 : et si finalement vous deviez restituer votre crédit d’impôt ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Le compte à rebours de la mise en place du prélèvement à la source est lancé. Il reste un peu de moins de 50 jours avant que vos impôts soient désormais directement imputés de vos salaires. Avec ce nouveau système, environ 9 millions de foyers vont se voir attribuer un acompte de 60 % au titre du crédit d'impôt. Attention toutefois, ce petit chèque d'avance vous risquez de devoir le restituer avant la rentrée ! Explications...
Accueil / Actualités / Actualités immobilières / Impôts 2019 : et si finalement vous deviez restituer votre crédit d’impôt ?

Crédit d’impôt mode d’emploi

restituer-credit-impotFin janvier, tous les contribuables français verront donc une ligne supplémentaire sur leur bulletin de salaire, ou bulletin de pension pour les retraités, indiquant du montant de l’impôt sur le revenu prélevé. Qu’en sera-t-il cependant des crédits d’impôts accordés ? Il y a quelques mois, Édouard Philippe, Premier ministre annonçait que les contribuables qui percevaient certains crédit d’impôts allaient recevoir dès le mois de janvier 2019 un acompte de 60 % du montant habituellement perçu, le solde serait ensuite versé dans l’été.
Les crédits d’impôts concernés sont intitulés, dans le jargon officiel, « crédits d’impôt à la source » et concernent : l’emploi de salariés à domicile, les frais de garde d’enfants, les frais d’hébergement en EHPAD, les cotisations syndicales, les dons aux associations et enfin l’investissement locatif de type Pinel mais aussi Scellier, Duflot, Censi-Bouvard…
Si vous avez déjà perçu ce type de crédit d’impôt de manière récurrente, vous n’aurez aucune démarche à faire afin de percevoir cet acompte.

La raison pour laquelle a été mis en place cet acompte est simple. Jusqu’à présent, les foyers qui percevaient ce crédit d’impôt pouvaient alors moduler leurs mensualités, à partir du mois de janvier cela ne sera plus possible. En effet le taux du prélèvement ne pourra en aucun cas être modifié par le contribuable. C’est donc dans le but d’éviter aux contribuables une avance de trésorerie trop importante que le gouvernement a mis en place cette mesure.

Et si au final l’acompte est versé à tort ?

Il se peut, lors de la déclaration des revenus en 2019, que pour cette année vous n‘ayez pas fait de dépenses donnant droit à ce crédit d’impôt et de fait l’administration fiscale, qui s’en rendra compte au printemps 2019, vous demandera alors de restituer cette somme avancée « à tort ».

Attention, vous n’aurez que jusqu’à l’été 2019 pour rembourser l’intégralité de la somme perçue.

Dans les faits, Gérald Darmanin enverra fin décembre un courrier à l’ensemble des contribuables et une version spéciale sera envoyée aux contribuables devant percevoir l’acompte pour les prévenir de la marche à suivre.
Sachez toutefois que si vous souhaitez ne pas recevoir d’acompte ou même le rembourser de façon anticipée, cela ne sera pas possible. Vous devrez conserver la somme pendant six mois au cas où…Même si avec la mise en place du prélèvement à la source le but est de s’adapter au maximum aux changements de situations, à ce jour il n’est techniquement pas possible d’anticiper les crédits d’impôts.

A ce jour, il n’est pas possible de déterminer quelle proportion des 5.6 milliards d’euros (acompte global) sera restituée à l’État.

Pas de commentaire