Suivez-nous :

RT 2020 : la nouvelle réglementation thermique pour des économies d’énergie dans l’immobilier neuf !

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Depuis le 1er janvier 2021, une nouvelle réglementation thermique est opérationnelle dans les bâtiments neufs : la « RT 2020 ». Elle oblige les nouvelles constructions à produire leur propre énergie et ainsi permettre aux propriétaires de réaliser des économies d’énergie. Faisons le point.
Accueil / Actualités / RT 2020 : la nouvelle réglementation thermique pour des économies d’énergie dans l’immobilier neuf !

Une avancée de l’immobilier neuf vers l’énergie positive !

Face au réchauffement climatique et aux pertes énergétiques conséquentes de certains logements, la France a mis en place un nombre de réglementations pour y remédier. Depuis quelques années, les normes environnementales et énergétiques pour les bâtiments neufs se sont développées.

En 2012, la « RT 2012 » imposait aux promoteurs et acteurs immobiliers de construire des bâtiments dits basse consommation (BBC). Une première pour ce secteur, qui s’est vu obliger de prendre en compte des normes environnementales pour le marché de l’immobilier neuf. Les énergies renouvelables ont donc commencé à faire leur apparition.

Depuis le début d’année 2021, les projets immobiliers doivent appliquer les conditions dictées par la nouvelle réglementation thermique « RT 2020 ». Celle-ci impose à chaque logement neuf d’utiliser de l’énergie positive (BEPOS). Programmée depuis plusieurs années, cette norme est un véritable tournant pour l’immobilier neuf. .

Comment cela va se traduire ?

Concrètement, avec la « RT 2020 », tout permis de construire déposé depuis le 1er janvier 2021 a l’obligation de prévoir que les immeubles construits produisent leur propre énergie. La « RT 2012 » limitait à 50 kWh / m2 / an alors que la « RT 2020 » oblige une consommation maximale de 0 kWh / m2 / an.

Cette norme implique que les futurs bâtiments soient pourvus d’équipements utilisant des énergies renouvelables pour répondre aux besoins d’électricité et de chauffage des occupants. Le chauffage est la principale source de consommation et de perte pour une majorité des logements en France.

Pour ce faire, les constructeurs ont une multitude de solutions afin de répondre à ces exigences : panneaux photovoltaïques, thermiques, géothermiques… Ils ont aussi l’obligation d’inclure une isolation optimale, afin d’éviter les pertes énergétiques qui sont souvent causées par des « ponts thermiques » : isolation par l’extérieur, désolidarisation des façades…

Un plus pour les futurs propriétaires

L’achat d’un logement BEFOS, qui respecte donc la norme « RT 2020 », doit permettre de réduire fortement la facture énergétique du logement. Les énergies renouvelables doivent répondre entièrement ou en grande partie aux besoins électriques et de gaz. Les factures correspondantes seront donc annulées, sous réserve de couvrir les frais d’entretien des équipements.

De plus, cette nouvelle norme a d’autres bénéfices:

  • D’un point de vue écologique , une énergie verte combinée à une faible perte d’énergie réduit l’utilisation des énergies non renouvelables comme les énergies fossiles, nucléaires ou carbonées.
  • D’un point de vue macro, cette réforme, à long terme, permettra à la France d’alléger sa dépendance énergétique à l’égard des pays lui fournissant les matières premières.

Pour rappel, notre pays compte actuellement 37 millions de logements, dont 4,8 millions de biens énergivores. De manière globale, c’est sur le long terme (2010 – 2050) que la France constatera l’effet de ces mesures.

Pas de commentaire