Le marché immobilier français toujours dynamique

Le marché immobilier français s'est rarement aussi bien porté. Même si les prix du mètre carré sont toujours à la hausse, les Français restent convaincus que la période est favorable à l'investissement immobilier. C'est ce qui ressort d'une étude IFOP commandée par la Fnaim.

marche-immobilier-dynamique

Le moral immobilier des Français au beau fixe

En se penchant sur les prix de l’immobilier au cours des douze derniers mois, on peut constater que les prix au mètre carré ont augmenté en moyenne de 4,3 % au niveau national. Selon les régions et les types de biens, cette hausse a été plus ou moins sensible. Si à Bordeaux les prix ont augmenté de plus de 9 %, la hausse n’a pas dépassé les 2 % à Marseille.
Mais quoiqu’il en soit cette hausse n’a pas inquiété les investisseurs français. 77 % d’entre eux considèrent que c’est le moment pour réaliser son premier achat immobilier et 62 % estiment que c’est le moment idéal pour réaliser un investissement locatif.
Pour ce qui est de la vente de biens immobiliers, ils sont 44 % à juger la période favorable. Selon Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim,

44 % à la vente, c’est très intéressant aussi, ça veut dire que l’enjeu, en ce moment, est de trouver des vendeurs. Ceci dit, en moyenne, le dynamisme du marché immobilier reste très fort, ce qui est de bon augure pour la suite.

Dans l’ensemble, 53 % des personnes interrogées par l’Ifop, sur le moral des Français au sujet de l’immobilier, trouvent que le marché paraît plus dynamique. Le nombre de transaction vient d’ailleurs confirmer cette impression : 950 000 à la fin du mois de juin.

Un marché immobilier équilibré

Toujours selon l’étude réalisée par l’Ifop pour la Fnaim, il ressort que le marché immobilier français est aussi plus équilibré. Effectivement, même si les acheteurs sont encore un peu plus nombreux que les vendeurs, l’écart entre les deux tend à se réduire. L’indice est passé de 34 en 2016 à 17 cette année.

L’indicateur montre que la demande reste soutenue et que les vendeurs sont également au rendez-vous.

La question des résidences secondaires

 
immobilier-francais-investir
Si près de 7 Français sur 10 pensent que c’est le moment d’acquérir un bien immobilier, la situation leur semble moins favorable pour ce qui est d’acheter une résidence secondaire. Seul 37 % estiment que la période est propice pour investir dans une maison de vacances.
 
 
Deux éléments viennent expliquer ce constat :

  • La réforme sur la taxe d’habitation : pour compenser le manque à gagner lié à la suppression de la taxe d’habitation, il a été envisagé de surtaxer les résidences secondaires ce qui a freiner de nombreux investisseurs.
  • La mise en place de l’IFI : désormais, tout investissement dans la pierre aura des répercussions fiscales. Cela à dissuadé de nombreux acquéreurs d’acheter un bien juste pour y passer quelques jours dans l’année.
Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements