Suivez-nous :

Gilets jaunes : le BTP satisfait des annonces du gouvernement

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Lycéens, agriculteurs, ambulanciers, BTP... Plusieurs secteurs ont rejoint le mouvement de gilets jaunes. Mais face aux premières annonces du gouvernement, certaines professions se sont dites satisfaites et ont commencé à s'éloigner du mouvement.
Accueil / Actualités / Gilets jaunes : le BTP satisfait des annonces du gouvernement

« Une décision raisonnable »

L’annulation de la hausse des taxes sur le carburant; confirmée le 6 décembre par le Premier ministre, Édouard Philippe; a été très bien accueillie par le secteur du bâtiment et des travaux publics. Dans un communiqué, Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, FFB, a salué « la décision raisonnable du gouvernement ».

Cette hausse de la fiscalité sur les carburants est à l’origine des rassemblements ayant conduit à de nombreuses violences et dégradations un peu partout en France. Afin d’apaiser la situation et obtenir rapidement un retour au calme, le Premier ministre a dans un premier temps suspendu cette augmentation de la fiscalité sur les carburants durant 6 mois, avant de l’annuler complètement.

Une satisfaction générale

secteur-batiment-gilets-jaunes
 
Le secteur du bâtiment et des travaux publics s’était notamment mobilisé contre la suppression de la réduction de la taxe intérieure de consommation (TICPE) sur le gazole non routier qui avait été décidée dans le cadre du projet de budget 2019. L’impact de la suppression du taux réduit de la TICPE accordé au secteur du bâtiment avait été estimé entre 500 et 700 millions d’euros par an pour les entreprises de la profession.
 
 

Cette mesure entraînait un déséquilibre de la situation économique des entreprises de TP et une concurrence déloyale avec les entreprises de travaux agricoles ou paysagers qui interviennent fréquemment sur des marchés de terrassement ou de voirie. (FNTP, Fédération nationale des travaux publics)

La FNTP, Fédération nationale des travaux publics, qui revendique 260 000 salariés, a jugé l’annulation de la hausse des taxes sur le carburant comme un « nécessaire geste d’apaisement (…) de nature à calmer la colère des entrepreneurs de travaux publics ».
Même sentiment du côté de la Capeb, Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, qui représente plus de 400 000 entreprises.

Je souhaite que la suspension des augmentations fiscales contestées permette de réconcilier les forces vives de notre pays. (Patrick Liébus, président de la Capeb)

La Capeb en d’ailleurs profité pour redemander à ce que les particuliers réalisant des travaux de fenêtres lors de la rénovation de leur logement puissent continuer à profiter d’avantages fiscaux. Mesure qui a été modifiée en décembre dernier au grand dam de nombreux particuliers.

Pas de commentaire