Suivez-nous :

Le gouvernement veut réformer les agences immobilières

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Afin de faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires, le Premier ministre a demandé à un député de la majorité de mener une mission visant à réformer les agences immobilières.
Accueil / Actualités / Actualités immobilières / Le gouvernement veut réformer les agences immobilières

S’adapter aux réalités du secteur

Face au secteur de l’immobilier qui évolue chaque jour, le gouvernement souhaiterait que les professionnels réussissent à s’adapter à ces changements. Pour ce faire, le Premier Ministre, Édouard Philippe, a chargé Mickaël Nogal, député LREM de Haute-Garonne, de « mener une mission » visant à évaluer les agences immobilières. L’objectif final étant de faciliter les relations entre les propriétaires et les locataires et donc les locations.

 


 
Le député s’est d’ailleurs dit « honoré de poursuivre son travail sur un sujet qui est au cœur de la vie des Français et de leurs problématiques actuelles. J’ai la volonté d’y apporter des solutions concrètes et d’aboutir à des propositions qui bénéficieront aux citoyens comme aux acteurs du secteur ».

Pour mener sa mission à bien, Mikaël Nogal va devoir entendre la majorité des acteurs concernés, en vue de trouver, avec eux, des réponses et des solutions aux problématiques du secteur de l’immobilier. En effet, ce dernier a fortement évolué depuis quelques années.

27 %
Le parc locatif privé compte 6,5 millions de logements et a augmenté de près de 27 % en trente ans

Et si le nombre de logements a évolué, il en est de même des habitudes. À ce jour, 2 locations sur 3 se font entre particuliers et seulement un tiers s’effectuent en agence immobilière. Si ces dernières veulent continuer à jouer un rôle dans le secteur de l’immobilier, il est nécessaire qu’elles évoluent.

Une réforme qui pourrait compléter la loi ELAN

reforme-agences-immobilieresLes professionnels, qui sont les premiers concernés par cette mission, n’y sont pas opposés. Selon Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim, la fédération nationale de l’immobilier, cette démarche est même plutôt intéressante puisqu’elle va permettre de mieux comprendre les mécanismes du secteur de l’immobilier.

De plus, les mesures qui pourraient découler de cette mission devraient être complémentaires de celles mises en place par la loi ELAN (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), comme le bail mobilité, l’accès handicapés, l’encadrement des loyers… Selon Mickaël Nogal, en charge de cette mission,

Il importe de mieux mobiliser l’offre locative du parc privé existant pour trouver des solutions de logements dans un calendrier plus rapide, en priorisant ces mêmes zones de tension.

Une des mesures qui devrait ressortir à l’issue de cette enquête est la révision des modalités de l’intermédiation d’un bien immobilier où la location et les responsabilités liées pourraient être assumées par l’agence.

Mais, il faudra attendre le printemps 2019 pour découvrir l’ensemble des mesures qui devraient découler de cette mission.

Pas de commentaire