Suivez-nous :

Les Français et l’immobilier à l’heure du déconfinement

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
Depuis le 11 mai, date du déconfinement, les Français ont repris leurs projets immobiliers. Un sondage OpinionWay, réalisé à la demande d'Artémis Courtage, a mis en évidence leur vision du marché et leurs intentions d'investissement. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que leur confiance dans le secteur immobilier est mitigée.
Accueil / Actualités / Les Français et l’immobilier à l’heure du déconfinement

Les Français ne se font guère d’illusions

La crise économique, découlant de la pandémie du Covid-19 et du confinement, n’épargne pas le secteur de l’immobilier. Si les Français ont repris leurs projets, ils n’affichent pas une grande confiance dans le secteur.

Selon le sondage OpinionWay, sur 1 056 personnes interrogées, 81 % s’accordent sur le fait que les banques risquent d’être plus exigeantes, rendant l’obtention de crédits immobiliers plus difficile. Concernant les taux des crédits immobiliers, l’inquiétude est également de mise. 75 % pensent qu’ils vont augmenter.

D’autre part, peu de Français s’attendent à une baisse des prix de l’immobilier. Ils sont 38 % à penser que les prix des logements vont diminuer dans les petites et moyennes villes, 37 % dans les grandes agglomérations et 34 % dans l’agglomération parisienne. Plus de la moitié des Français pensent donc que les prix vont augmenter à l’avenir.

Parmi les personnes craignant le plus une augmentation des prix de l’immobilier, on retrouve notamment les 18-34 ans et les habitants d’Île-de-France.

Les conséquences sur les projets immobiliers

secteur-immobilier-reprise-deconfinement

Dans l’ensemble, la majorité des Français ont pu maintenir leur projet immobilier malgré le confinement. Ils sont 41 % à avoir poursuivi leur achat immobilier.

Cependant, un certain nombre d’investisseurs ont été plus fortement impactés par cette crise sanitaire. 35 % ont dû reporter ou annuler leur projet immobilier, principalement les moins de 25 ans (53 %). La perte de revenus causée par le confinement est la principale raison de ces reports ou annulations.

Par ailleurs, si l’on observe un net regain d’intérêt des Français pour les projets immobiliers, 27 % de prospects supplémentaires par rapport à l’année dernière, on observe une baise de 39 % des projets transmis aux banques. Pour l’heure, les Français cherchent surtout des renseignements.

Une intensification des recherches en ligne

Un mois après la fin du confinement, les Français ont clairement intensifié leurs recherches relatives à l’immobilier sur internet. Les principales requêtes visent à faire des économies.

  • 15 % ont effectué des recherches sur comment baisser les mensualités d’un crédit immobilier, soit 7 points de plus qu’à la même période, l’année dernière
  • 13 % se sont renseignés sur les démarches pour renégocier leur assurance emprunteur et suspendre leurs mensualités, soit entre 7 et 10 points de plus qu’en avril 2019

13 % des personnes interrogées ont déclaré avoir cherché un bien immobilier à acheter en résidence principale et 11 % s’être renseignées sur leur capacité d’emprunt, soit respectivement 5 points et 4 points de plus en un an. Des chiffres qui viennent rassurer quant à la reprise du marché immobilier.

Bon À savoir

Autre conséquence du Covid-19 et du confinement, le nouvel engouement des Français pour les logements avec extérieur. En effet, 14 % des Français envisagent d’acheter un logement avec jardin et 11 % un logement avec terrasse, soit dans les deux cas, 3 points de plus qu’avant le confinement.

À lire également

Pas de commentaire