Des avantages fiscaux contre un logement vacant ?

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Le nombre de logements vacants est en augmentation constante. Le ministère du Logement réfléchi à des incitations fiscales pour leurs propriétaires.
Accueil / Actualités / Des avantages fiscaux contre un logement vacant ?

La crise du logement est une réalité en France, depuis des dizaines d’années. Une réalité contre laquelle tous les ministres du Logement successifs ont tenté de lutter, en vain. Et malgré sa franche réussite, la loi Pinel n’a pas réussi à freiner la multiplication des logements vacants. En 2014, L’Insee recensait pas moins de 2,8 millions de logements vides, soit 800 000 de plus qu’en 2005.

Ainsi, plus de 100 000 appartements vides se trouvent en zone A bis (Paris et la petite couronne) et A (Ile-de-France et Côte d’Azur notamment), zones où la demande est particulièrement forte et les loyers élevés. Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, souhaite en mobiliser la moitié d’ici 2019.

Location contre avantages

Les ministères du Logement et de l’Économie planchent encore sur les modalités, mais les propriétaires bénéficieraient d’avantages fiscaux s’ils s’engagent à louer leur bien, directement ou via des associations, pour 6 ou 9 ans, à des tarifs sociaux et à destination des familles modestes.

Quant aux avantages proprement dits, si plusieurs pistes sont probablement à l’étude, l’immobilier a toujours eu un faible pour la défiscalisation. Il y a donc fort à parier que les avantages tournent autour de ce mécanisme. Les propositions devraient bientôt arriver, juste avant ou juste après l’été. Affaire à suivre.

Pas de commentaire