Suivez-nous :

Immotique, bâtiments autonomes, compteurs connectés : les nouveaux mots du secteur de l’immobilier

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités, Actualités immobilières
  • Commentaire 0
En ce début février, la Commission d'enrichissement de la langue française a publié les nouveaux termes permettant de désigner les dernières notions ou concepts novateurs. Ce sont ainsi une vingtaine de mots qui viennent enrichir notre vocabulaire dans le domaine de l'urbanisme et de la construction immobilière.
Accueil / Actualités / Immotique, bâtiments autonomes, compteurs connectés : les nouveaux mots du secteur de l’immobilier

De nouveaux mots pour accompagner le concept de « ville connectée »

Depuis une quarantaine d’années, la Commission d’enrichissement de la langue française intervient pour nommer et définir les notions qui apparaissent constamment. Parmi les sujets qu’elle aborde, le début 2019 fait la part belle au monde de l’immobilier et de la construction avec une liste de termes publiés à la fin de ce mois de janvier dans les colonnes du Journal Officiel. « Bâtiment autonome », « Ecoéclairage », « Renouvellement urbain », tous ces nouveaux termes permettront notamment aux Français de mieux appréhender les notions touchant à la « smart city », c’est-à-dire, la « ville connectée ».

Publiés le 29 janvier 2019 au Journal Officiel, voici les nouveaux mots et expressions qui viennent enrichir la langue française : éclairage public autonome, écoéclairage, renouvellement urbain, rénovation urbaine, bâtiment autonome, éclairage public autonome, écoéclairage, écocalculateur, écocomparateur de projet, administrateur/trice de bâti immobilier modélisé, bâti immobilier modélisé, bâtiment autonome, bâtiment intelligent, immotique, compteur connecté, compteur électrique connecté, et convoi semi-automatisé de camions.

Ainsi, on pourra désormais parler de « bâtiment intelligent » lorsqu’il possédera des systèmes qui lui permettront d’adapter automatiquement des éléments tels que l’éclairage ou encore le chauffage en fonction de leur utilisation et de l’environnement extérieur.

Un des mots les plus interpellant est celui d’« immotique », qui permettra désormais d’appliquer l’idée de domotique à tout un immeuble, ou même un groupement d’immeubles, qu’il s’agisse d’habitations, de bureaux, ou de locaux commerciaux. À noter que ce nouveau terme pourra également être utilisé comme un adjectif.

Des éléments autonomes et connectés

Pour ce qui est des nouveaux termes en matière d’équipements, la Commission a décidé de mettre en avant leur autonomie, et le fait qu’ils soient connectés. Avec par exemple les termes « éclairage public autonome » ou encore « bâtiment autonome », elle allonge ainsi la liste qui comprenait déjà les véhicules ou la conduite, autonomes bien évidemment. Dans le cadre de ces nouveaux termes, il s’agira finalement de désigner les constructions indépendantes énergétiquement, ou encore un éclairage public qui désormais produira sa propre énergie pour s’alimenter directement.

Enfin, ayant beaucoup fait parler de lui en fin d’année dernière, le compteur Linky n’est pas en reste avec la création des termes « compteur connecté » ou encore « compteur électrique connecté ». Ils remplaceront désormais les « réseaux électriques intelligents », qui avaient été introduits dans notre vocabulaire il y a de ça quelques années.

Pas de commentaire