Immobilier : les expatriés en raffolent

L’embellie du secteur immobilier n’intéresse pas que les investisseurs présents sur le territoire. Les expatriés français y sont également sensible.

L’immobilier a toujours eu un statut particulier en France. Que ce soit du côté des politiques – qui rêvent de concert d’un pays de propriétaires – que des contribuables. En ces temps bénis pour l’immobilier, les expatriés français s’intéressent de plus en plus au marché. Près de la moitié d’entre eux déclare que l’immobilier arrive en tête de leurs projets d’investissement.

On peut les comprendre. Malgré une légère remontée ces derniers jours, les prix des logements sont plus bas qu’il y a trois ans. Les taux d’intérêts continuent de chuter vers des niveaux historiques – actuellement, un prêt à 20 ans se négocie aux alentours de 1,6% pour les meilleures dossiers.

Deuxième comme placement financier

Plus surprenant, si la question est posée du point de vue placement financier, le livret d’épargne arrive premier (53%) et l’immobilier deuxième (44%). Pourtant, les livrets d’épargne n’ont guère la côté actuellement, entre un livret A à 0,75% et d’autres oscillant autour de 2%. L’objectif de cet investissement est double et plutôt bien réparti : 45% des expatriés pensent à l’habitation quand 44% songent plutôt à un investissement locatif.

Côté recherche, internet est la norme pour 72% d’entre eux. Plutôt logique quand on n’habite pas sur le territoire. Ils sont d’ailleurs 56% a effectué les recherches eux-mêmes, contre seulement 13% faisant appel à une agence immobilière. Une résultat logique, une fois encore. Au final, l’embellie du secteur immobilier n’aura pas échappé aux expatriés.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements