Immobilier : les chiffres de l’embellie

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Les médias ont beau répéter à longueur de journées que l’immobilier se porte comme un charme, difficile de les croire sur parole. Les premiers chiffres de 2016 sont là pour le prouver.
Accueil / Actualités / Immobilier : les chiffres de l’embellie

Au moins, certains ont le sourire. Et un franchement large. Alors que la croissance se fait timide en cette année 2016, l’immobilier jouit, lui, d’une situation tout à fait exceptionnelle. À tel point que le secteur se rapproche, enfin, des niveaux d’avant crise de 2008. Dernière preuve en date de cette embellie, les prix dans l’ancien sont en augmentation sur un an, à 0,3%. Une première depuis 2012.

Dans le détail, les appartements font face à des situations tout à fait disparates sur l’ensemble des territoires, certains villes proposant des baisses de prix (Nîmes, Rennes, Nice, Marseille, Toulouse, Lille, Saint-Etienne…) quand d‘autres augmentent (Orléans, Toulon, Tours, Corse du Sud…)

Volumes en hausse

La situation est quasiment l’exact opposé pour les maisons. Les hausses de prix apparaissent sur presque tout le territoire, seules quelques villes font encore de la résistance (Nîmes, Lyon, Saint-Etienne, Caen). Les disparités sont, encore une fois, très différentes selon les villes : +13,8% à Metz, +9,9% à Montpellier, +2,6% à Lille ou encore +3,3% à Marseille et Aix-en-Provence.

Plus globalement, les ventes progressent de 19% sur un an et la tendance devrait se poursuivre selon les notaires. Les logements autorisés à la construction ont progressé de 7,4% sur un an (jusqu’à avril 2016). L’embellie est bien évidemment soutenue par la faiblesse des taux d’intérêts. Eux aussi ne devraient pas remonter avant plusieurs mois. En bref, oui, l’embellie est là et oui, il est particulièrement intéressant d’investir dans l’immobilier ces temps-ci.

Pas de commentaire