Immobilier : la bulle continue de grossir en Suède

Les prix des logements montent à une vitesse vertigineuse. La question n’est plus de savoir si bulle il y a, mais quand celle-ci va exploser.

Le marché immobilier semble décidément bien fragile. Alors que l’embellie constatée en France n’assure pas la stabilité du secteur sur la durée – il suffirait d’une brusque remontée des taux pour enrailler la machine – la Suède se trouve dans une position explosive. En un an, les prix des résidences principales ont bondi de 12,9%, au premier semestre 2016. En comparaison, et alors que le secteur tremble depuis le Brexit, l’immobilier britannique n’a augmenté que de 8% sur la même période.

Plus les chiffres s’étalent sur une longue période, plus les raisons de s’inquiéter augmentent. En 5 ans, l’immobilier suédois a grimpé de 28,9%. En 20 ans, les prix ont explosé de 285%. Sur cette même période, les prix à la consommation n’ont augmenté, eux, que de 22,8%. C’est dire le fossé qui sépare les deux secteurs. La bulle immobilière est bien présente et risque d’exploser à tout moment.

Un pays et une valeur refuge

Au vu de ses performances, le marché immobilier suédois a toujours été perçu comme un refuge efficace en temps de crise. Une terrible machine s’est donc mise en place : l’immobilier suédois attire des capitaux étrangers dont l’afflux massif permet de maintenir des performances et des rendements extrêmement élevés.

La Suède, dans sa globalité, est également perçue comme un pays stable et sûr pour les investissements. Avec un croissance supérieure à 4% en 2015 – un niveaux dont bien des pays se damneraient pour l’atteindre – la Suède attire. Jusqu’au trop plein ? L’éclatement de la bulle immobilière va arriver, et les conséquences risquent d’être difficiles, et pas seulement pour la Suède.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements