Festival de Cannes : l’immobilier fait son cinéma

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Accueil / Actualités / Festival de Cannes : l’immobilier fait son cinéma

35 000 à 60 000 euros pour 10 jours de location

Le constat est le même chaque année, les plus belles propriétés de la région cannoise s’arrachent pour quelque dizaines de milliers d’euros la semaine. La Croisette a toujours la côte auprès des festivaliers et les environs regorgent de propriétés plus incroyables les unes que les autres. Au programme : piscine et vue à couper le souffle. « Les festivaliers souhaitent toujours être à proximité des légendaires «marches» du Palais des Festivals et sont prêts à dépenser entre 35.000 et 60.000 € pour 10 jours pour un appartement de 120 m², situé sur la prestigieuse Croisette par exemple», déclarait Arnaud Jacquet, directeur des locations saisonnières chez John Taylor France au Figaro. Si certains optent pour le bling-bling des yachts et le clinquant de certaines locations, d’autres réclament la villa luxueuse offrant calme et discrétion. Pour ces derniers de plus en plus nombreux souhaitant évoluer sous les projecteurs quand ils le souhaitent puis rentrer à l’abris des regards, il faudra compter un séjour pouvant se négocier jusqu’à plus de 100 000 euros.

32 000 euros le m² à l’achat

Les programme immobiliers de luxe sont coutumiers de la région cannoise, à l’image de celui livré par Eiffage l’an passé dont les neuf étages se dressent devant le tapis rouge. L’emplacement de choix est clairement un argument de vente. On y trouve des biens divers, du T2 à l’appartement familial. Le clou du spectacle est réservé au dernier étage, où se trouve une grande villa de 150 m² donnant sur une terrasse aussi spacieuse que l’appartement et située en face des marchés du palais du festival de Cannes. L’occasion d’être aux premières loges…à domicile. Le luxe a pourtant un prix, pour cet immeuble, à l’achat il faut compter pas moins de 32 000 euros le m². Avis aux amateurs de cinéma ou de paillettes…

Pas de commentaire