2016, année FAN-TAS-TI-QUE (ce sont les professionnels qui le disent)

2016, une belle année pour les professionnels de l'immobilier

Après une année 2015 riche en superlatifs vantant la reprise/embellie/résurrection du marché immobilier (barrer la mention inutile), il semblerait que 2016 soit encore plus extraordinaire que la précédente. Si les prévisions se confirment, les adjectifs risquent de manquer très rapidement.

Pour les deux du fond qui n’ont pas suivi les actualités immobilières des 12 derniers mois, le marché de l’immobilier se porte bien, merci pour lui. Il est d’ailleurs l’un des seuls secteurs a pouvoir assumer ce statut de valeur montante, quand la courbe du chômage poursuit son ascension vers des sommets inégalés et que la croissance peine à dépasser les 1%. Oui, 2015 a été une très bonne année pour l’immobilier. Et 2016 devrait faire encore mieux.

Selon le Crédit Foncier, près de 825 000 transactions pourraient avoir lieu dans l’immobilier ancien en 2016 et un redémarrage des mises en chantier de logements neufs est attendu. Si cette prédiction se confirme, le marché immobilier retrouverait son niveau de 2006 (821 000 transactions), soit avant la crise des subprimes. Un tour de force quand on se rappelle que la crise de 2008 était partie de l’éclatement d’une bulle spéculative… immobilière.

Stagnation des prix

Néanmoins, cette embellie ne devrait pas impacter les prix des logements, malgré des disparités régionales fortes. Si le Crédit Foncier anticipe une baisse moyenne de 0,9%, ce ne sera pas le cas partout, certains biens pouvant chuter de 10 à 20%. La raison viendrait du fait que certains vendeurs n’avaient pas encore accepté la baisse des tarifs, mais seraient désormais prêt à agir.

Le Crédit Foncier reste tout de même prudent et n’exclut pas de légères variations des prix. Mais là où il semble plus serein, c’est sur le maintien des taux d’intérêt à des niveaux extrêmement bas. D’autant qu’ils ont encore baissé, certes légèrement, de 0,5 points en février. Et des taux bas sont indispensables pour inciter les investisseurs et les primo-accédants à s’intéresser au marché immobilier.

Crédit photo : NIKITA LEVRINTS / Shutterstock.

Partagez l'article : Facebook Linkedin Twitter Google Plus Mail

Votre simulation pinel personnalisée

Avec un investissement Pinel, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale allant jusqu’à 63 000 € !
Et vous, quel sera le montant de votre économie d’impôt ?

Etude gratuite et sans engagements