2015 est l’année de l’immobilier

  • Publié le
  • Rédigé par
  • Actualités
  • Commentaire 0
Accueil / Actualités / 2015 est l’année de l’immobilier

Il reste encore quelques jours à tenir, mais l’étau se resserre petit à petit. Oui, 2015 va être une grande année pour le secteur de l’immobilier. Le marché avait commencé l’année sur de bonnes bases, il la termine en fanfare.

Même Jane Birkin devra s’y plier. 2015 est une année fantastique, du moins pour le marché immobilier. En décembre, les taux d’intérêt ont poursuivi leurs baisses et, si les prédictions se révèlent correctes, la chute devrait continuer en 2016. Ce mois-ci, certaines banques ont négocié des taux légèrement inférieurs à 2%… sur 20 ans !

 

La belle histoire débute en janvier 2015. Après des mois, des années difficiles, un frémissement se fait sentir. Les taux d’intérêt commencent peu à peu à baisser. Mais on est plus proche de la vaguelette que de la lame de fond. Puis la loi Pinel se révèle. Bien plus souple que la loi Duflot, elle convainc les investisseurs qui reprennent confiance. Puis les prix des logements commencent aussi à baisser. C’est le début d’un cercle vertueux.

 

Les taux d’intérêt soutiennent la demande

 

Prix des logements en baisse, taux également, dispositif Pinel en réussite, toutes les circonstances sont réunies pour assurer la relève d’un secteur sinistré. Les mois filent et la tendance s’accentue. Conscient du mouvement, le gouvernement a annoncé il y a peu la prolongation de la loi Pinel jusqu’en 2016 et la refonte du prêt à taux zéro, afin de soutenir le marché immobilier dans sa relance.

 

Désormais, il possible de trouver des taux à 1,6% à 15 ans et 2% pour 20 ans. Certes la négociation sera indispensable, et plutôt pour les gros projets, mais le mouvement est en marche. L’immobilier, en tant que placement, est en train de prendre une place de choix dans le coeur des Français. Étonnamment, le marché immobilier est l’un des premiers secteurs à se remettre à l’endroit, alors que l’environnement économique tend à s’améliorer. À croire que les Français avaient hâte de s’acheter une maison.

Crédit photo : Who is Danny / Shutterstock.

Pas de commentaire